Réglementation : Le décret sur les fromages assoupli

L. G.

Le décret qui réglemente entre autres l'étiquetage de la matière grasse des fromages a été assoupli et autorise désormais la mention « affiné à la ferme ».

Les nouvelles règles d'étiquetage de la matière grasse des fromages posaient de réelles difficultés d'application pour les producteurs fermiers, en particulier du fait de la grande variabilité du taux de matière grasse de leurs produits. La Fnec (Fédération nationale des éleveurs de chèvres), principale représentation syndicale des fromagers fermiers au niveau national, en lien avec la FNPL (Fédération nationale des producteurs de lait) et le Cnaol (Conseil national des appellations d'origine laitières) a obtenu des assouplissements du « décret fromage ». Une note d'information de la Direction régionale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, parue en août dernier, apporte des précisions concernant l'interprétation pour les fromages fermiers.

Il est important que le consommateur soit bien informé. (D. Hardy)

Il est important que le consommateur soit bien informé. (D. Hardy)

Fromage fermier ou affiné à la ferme

Les fermiers qui ne standardisent pas le lait en matière grasse pourront apposer en remplacement (ou en complément) d'un taux chiffré et dans l'attente de la modification du décret, la mention « matière grasse : au lait entier ». Le nouveau décret fromage confirme les dispositions d'étiquetage pour le terme « fermier » qui existaient dans le texte précédent, en ajoutant cependant la possibilité de réaliser un affinage hors de l'exploitation.

Quelques associations locales ont cependant fait remarquer que, même si les deux filières (affinage à la ferme et affinage en dehors) correspondent à de la production fermière, elles ne sont pas équivalentes, et il est important que le consommateur soit bien informé. Le travail des producteurs qui réalisent eux-mêmes l'affinage peut être valorisé grâce à une mention du type « affiné à la ferme ».Les fromages fermiers vendus en direct au consommateur final par le producteur sont dispensés de l'indication de la matière grasse et de l'espèce animale. La note précise que ces dérogations concernent la vente directe sur l'exploitation, sur les marchés, mais pas la vente collective en « panier paysan », ni les autres modes de vente similaires, ni la vente de produits fermiers dans un circuit de distribution autre que la vente directe.

Source Réussir Pâtre Novembre 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires