Sciences humaines : Comment la brebis façonne son territoire

Laurence Geffroy

La conservation des races ovines est liée au territoire. Point de vue d'une ethnologue sur la place de la brebis dans la société contemporaine.

En conservant les races, l'éleveur ou le berger façonne « sa » brebis en fonction de son territoire, de son besoin économique et de ses propres critères de sélection esthétiques. « Il y est attaché. Le berger fabrique la brebis à son image. Par exemple, la Caussenarde des Garrigues définit le type de territoire sur lequel elle pâture ; là où il y a de la Caussenarde, il y a de la garrigue. La Raïole exprime l'idée d'un mode de vie en montagne, dans la pente et les châtaigneraies », explique Audrey Pégaz-Fiornet, doctorante en ethnologie, intervenue lors d'une journée scientifique organisée par le Parc régional du Haut-Languedoc, à Lacaune. Le but de cette présentation était de comprendre le regard de la société contemporaine sur l'élevage ovin dans le Sud de la France. « Pourquoi avons-nous encore et toujours besoin de moutons et de bergers ? »

Le berger fabrique la brebis à son image. La Raïole exprime l'idée de la montagne, de pente et de châtaigneraies. (DR)

Le berger fabrique la brebis à son image. La Raïole exprime l'idée de la montagne, de pente et de châtaigneraies. (DR)

La brebis agit sur le paysage

L'élevage est présent dans l'inconscient partagé des habitants d'un territoire, il fait parfois office de mémoire collective, ce qui peut être un vecteur de lien. « La transhumance est un voyage vécu par procuration par la population locale, rappelle l'ethnologue. Le départ et l'arrivée des troupeaux sont attendus, formant un lien qui unit plaine et montagne. » Mais revers de la médaille, le berger et son troupeau peuvent aussi être un « bouc émissaire », dans ce cas source de rejet, comme lors d'une épizootie par exemple. La scientifique se réfère là au triste épisode de la brucellose des années 90 qui interdisait la pratique de la transhumance.
Dans la société contemporaine, quel rôle joue le pastoralisme ? Comment se modernise-t-il aujourd'hui ? « Le producteur est devenu multifonctionnel, note Audrey Pégaz-Fiornet. Il a un savoir zootechnique et botanique, il agit sur le paysage, produisant donc du bien public, il gère les risques naturels et produit aussi viande, lait et laine. » Aux yeux des habitants, la brebis est le miroir et l'emblème du territoire. L'éleveur doit réinventer sans cesse son métier. Exemple avec la race Raïole. En 1993, des bergers du sud du Massif central lançaient un cri d'alarme pour sauver trois races ovines traditionnelles : la Raïole, la Caussenarde des Guarrigues et la Rouge du Roussillon, adaptées de longue date à leurs terroirs difficiles. Une association a été créée en 1994 afin de prendre en charge la gestion de la population et d'engager un programme de conservation.

Sélectionner pour la vente directe

La Raïole est une bête cornue bigarrée, une race qui correspond aux critères de goût des musulmans. C'est ainsi que des éleveurs des Cévennes ont su en tirer parti et ont sélectionné la brebis sur ces caractères pour contenter cette clientèle pour la fête de l'Aïd el Khebir, en pratiquant la vente directe. Mais cette filière reste encore marginalisée avec peu d'abattoirs agréés. Pas toujours simple d'évoluer avec la société, même si on en manifeste pourtant l'envie.

Parc du Haut-Languedoc : élevage et territoire

L'élevage ovin est étroitement lié au développement économique de son territoire. Mazamet est marquée à jamais par l'industrie du délainage, Labastide-Rouairoux et Lacaune par l'industrie du fil. Aujourd'hui, 6 % des brebis laitières produisant le lait destiné au fromage de Roquefort sont élevées sur le territoire du Parc naturel régional du Haut-Languedoc. Soit 50 000 têtes regroupées dans 200 exploitations agricoles. De plus, Lacaune est le berceau de la race ovine éponyme la plus importante en France, et l'élevage en liberté assure le maintien de paysages ouverts et l'entretien des milieux.

Source Réussir Pâtre Mai 2011

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires