Un rapport parlementaire veut modifier le statut d'"espèce protégée" du loup

Un rapport parlementaire veut modifier le statut d'"espèce protégée" du loup

Un rapport d'information parlementaire, soucieux d'apporter une réponse à l'augmentation des attaques de loups et "à la désespérance" des éleveurs, préconise de rétrograder le prédateur d'espèce "strictement protégée" à "espèce protégée simple".

Les auteurs du rapport "Patrimoine naturel de la montagne" (Hélène Masson Maret, sénatrice UMP des Alpes-Maritimes et André Vairetto, sénateur PS de Savoie), souhaitent "une réponse pragmatique et raisonnable (...) à la désespérance de nombre de nos éleveurs, et à la nécessité fondamentale de protéger l'agro-pastoralisme sur nos territoires".

Ils recommandent de modifier le statut du loup, actuellement classé comme animal "strictement protégé" au titre de l'annexe II de la Convention de Berne, relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l'Europe.  Ce statut pose une liste d'interdictions, comme celle de capturer l'animal, de le mettre à mort, de détériorer ses sites de reproduction et aires de repos...

Le rapport appelle à placer le prédateur dans la catégorie "espèce protégée simple" (annexe III) qui se contente d'appeler à "règlementer" afin de "maintenir l'existence de ces populations hors de danger".

7 loups effectivement abattus

"Au nom de la Convention de Berne, on ne peut plus rien faire", a expliqué Mme Masson Maret. "Lorsque le préfet prend une décision, les associations (de défense du loup) demandent au tribunal administratif de casser l'arrêté au nom de la Convention". Si le loup est classé en catégorie animal protégé simple, on ne pourra plus aller devant le tribunal administratif", assure-t-elle.

La Suisse avait formulé une demande similaire, mais fin 2012, le comité permanent de la Convention de Berne à Strasbourg a rejeté cette requête.

En France, il est autorisé de tuer, dans des conditions très encadrées et après autorisation préfectorale, un certain nombre d'individus par an dans le cadre du "Plan Loup", un chiffre qui s'élève à 24 pour la période 2013-2014, soit environ 10% de la population totale. Sur cette période, seuls 7 loups ont été effectivement abattus.

Le nombre d'animaux (à 95% des ovins) victimes d'attaques de loups est passé de 2.680 en 2008 à 4.913 en 2011. La grosse majorité (70%) a eu lieu en région PACA, et 35% pour le seul département des Alpes-Maritimes.

 

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 10

fairytales

je confirme exactement ce que j'ai dit plus avant , , je suis pour que l'on preleve des oups, que l'on fasse en sorte de privilegier l'activité l'activité humaine ... mais je persiste et signe je suis totalement contre le terme "eradiquer" s'agissant d'un espece

polos10

le loup dans l aube soffre un cheval au menu a l entree de la foret d orient

altitude1000

A fairytales: On ose encore s"apeller "paysans" ?? . mais c'est quoi notre nom: pour vivre ds un pays ou on sauvegarde l'emploi, l'alimentation des autres, la vie rurale, les services ruraux. Ou on fait vivre 7 emplois induits par ferme. On vit à la campagne dans des conditions difficilles. Même les banques s'interessent à nous , C dire si notre travail est important et interessant. Il y a de la place pour vous au milieu de la campagne, entre 800 et 1500m d'altitude, ou il gèle jusqu'en juin. Si vs avez quelques centaines de milliers d'Euros à investir, et un elevage vous aurez la visite des loups qui viendront probablement bouffer vos moutons . Vous verrez comme C agréable de vivre avec ces animaux rares. Il faut vraiment avoir effectivement une Ame de PAYSAN et un mental à toute épreuve, pour rester..

narthex

Tout en ne niant pas le problème et tout en étant d'accord avec un prélèvement intelligent ,je crois que certains sont un peu dans le fantasme.....à combien est estimée la population de loups en France, 350? doublons ce chiffre pour les septiques. L’Espagne qui n'est pas ,il me semble, un pays sous développé compte selon son gouvernement 2500
loups. J'ai beau eu cherché dans les archives des médias européens, je n'ai pas trouvé trace d'attaques sur l'homme ces dernières décennies en Espagne.Je peux me tromper mais sans nier qu'il est possible dans certains cas rares que le loup attaque l'homme , on doit aux chiens près de 60000 morsures par ans nécessitant une hospitalisation....... Qui propose d’éradiquer les chiens(que j'adore)..... ils ne me semble pas qu'ils soient beaucoup plus utiles que les loups(hormis quelques rares chiens de travail).....

papichat

Le berger qui pleure ses brebis égorgées se réjouira le lendemain lorsqu'il portera le surplus du troupeau à l'abattoir . J'ai du mal à comprendre les éleveurs qui affirment aimer les animaux , surtout ceux qui le font pour la boucherie ......!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires