Une convention pour pâturer sous les lignes électriques

Réussir Pâtre Avril 2014

Une convention pour pâturer sous les lignes électriques
La construction d’une ligne électrique nécessite des chemins pour l’acheminement des matériaux pour la construction des pylônes. © S. Leitenberger / archives

La Confédération nationale de l’élevage (CNE) et Réseau de transport d’électricité (RTE) ont conclu une convention afin de faciliter le pâturage à proximité des lignes électriques. Cet accord permet de récupérer des terres abandonnées à la végétation au profit de l’élevage.

Quatre départements concernés pour l’instant

Ce partenariat implique une autre dimension, comme l’explique Emmanuel Coste, président de la section ovins ’Interbev : « la profession
est encouragée à produire de l’électricité photovoltaïque. Or, celle-ci est précisément acheminée par RTE. Grâce à ce partenariat, il s’agit de réfléchir en amont  des projets de lignes électriques éventuellement programmés par RTE et d’élaborer une concertation avec les éleveurs ».

Un autre avantage réside dans les commodités pratiques : « la construction d’une ligne électrique nécessite des chemins pour l’acheminement des matériaux pour la construction des pylônes. Ces pistes d’accès pourront être entretenues par les éleveurs qui pourront en faire l’usage, permettant, en outre, à RTE de faire des économies d’entretien », explique-t-on chez RTE.
Pour l’instant, quatre départements sont concernés : la Corrèze, le Cantal, l’Aveyron et la Haute-Loire.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires