Vingt-quatre loups pourront être abattus dans l'année

S C

Vingt-quatre loups pourront être abattus dans l'année

Vingt-quatre loups maximum, soit plus du double du chiffre actuel, pourront être abattus dans les douze prochains mois, selon un arrêté signé jeudi par les ministres de l’Écologie et de l'Agriculture, pour tenter de mieux protéger les troupeaux.

Delphine Batho et Stéphane Le Foll, ministres de l'Ecologie et de l'Agriculture, ont signé le plan national loup 2013-2017, dévoilé en février, et "trois arrêtés nécessaires à sa mise en oeuvre", ont indiqué les ministères dans un communiqué. Ce plan encadre la protection du loup, animal protégé, mais fixe les conditions permettant d'en abattre dans certaines zones en cas de menaces avérées pour les troupeaux.

L'un des arrêtés "fixe à 24 le nombre maximum de loups dont la destruction pourra être autorisée pour la période 2013-2014", indiquent les ministères. Associations écologistes et éleveurs de moutons s'étaient entendus en mars sur ce chiffre, qui est plus du double du plafond actuel (11 pour 2012-13). Entre 2008 et 2012, seuls sept loups ont toutefois été tués.

Ce chiffre "a été déterminé pour garantir la progression de l'espèce, mais une progression faible parce qu'actuellement, les loups progressent de 19% par an, ce qui est assez spectaculaire", a expliqué en mars le député des Alpes-de-Haute-Provence, Christophe Castaner, président du Groupe national loup.

Un autre arrêté fixe les conditions et limites dans lesquelles des dérogations aux interdictions de destructions de loups peuvent être accordées. Le troisième fixe la liste des départements dans lesquels peuvent être délimitées des unités d’action au sein desquelles certaines interventions sont facilitées : le Vaucluse et la Lozère font leur apparition dans cette liste.

Le loup, revenu naturellement au début des années 90 dans les Alpes, est en croissance constante en France (il y en a 250 aujourd'hui), d'où une multiplication des attaques sur les troupeaux (5.848 bêtes tuées en 2012, contre 4.920 en 2011 et 2.680 en 2008).

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires