Baisse du cadran : La fdsea incombe la responsabilité « en partie » aux distributeurs

Mobilisés ce jour à la séance du MPB*, compte tenu de l'évolution à la baisse des cours, les éleveurs de porcs de la fdsea Côtes d'Armor fustigent la grande distribution pour ne pas respecter leurs engagements quant à l'apposition du logo VPF (viande porcine française) sur les produits d'origine française.

La seconde enquête mensuelle, organisée par le Syndicat des industriels de la viande (SNIV-SNCP), en charge de suivre l'application de l'accord interprofessionnel du 15 décembre 2010, démontre que globalement l'affichage Origine et VPF (notamment sur le jambon cuit) est en baisse chez les 15 enseignes de distribution enquêtées.

Selon un communiqué de la fdsea, 76 % des marques distributeurs affichent le label VPF contre 80 % en mars et 34 % des marques nationales portent le label VPF contre 37 % en mars. Ce qui, selon elle, confirme bien que l'élan constaté du prix du porc à la hausse, grâce au VPF et aux mobilisations des éleveurs fin 2010, est en train de retomber.

« Les producteurs de porcs sont sur le point de se mobiliser face aux distributeurs », et ce dans le but que l'étiquetage VPF pour la viande française soit présent et respecté au sein des GMS et Hard Discount.

D'après la fdsea Côtes-d'Armor, la question des revenus des producteurs reste entière, avec moins de la moitié des producteurs qui couvrent leurs coûts de production et un prix de l'alimentation animale qui va continuer à croître, notamment avec l'effet sécheresse.

*MPB : Marché du Porc Breton

Source fdsea

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires