Bilan 2007 : Plus de 20 millions de porcs pesés et classés par Uniporc Ouest

Claudine Gérard

L'année 2007 se solde par 20,46 millions de porcs pesés et classés par Uniporc Ouest. L'augmentation de la prolificité et du statut sanitaire explique cette hausse de près de 1,7 % par rapport à 2006.

L'assemblée générale d'Uniporc Ouest qui s'est tenue à Ploufragan (22) le 23 avril dernier
n'a pas fait salle comble. Plusieurs explications possibles : la grève qui bloquait encore la
Cooperl sur ses deux sites le matin même, mais aussi le fait que, comme le disait son
président, Paul Auffray, « Uniporc, ça roule ! ». L'année 2007 aura en effet été surtout
marquée par un fonctionnement sans surprise. Le nombre de procs classés (20,456
millions) est en hausse de 1,7 %, essentiellement en raison de la stabilisation du sanitaire et
de la progression constante de la prolificité, selon Paul Pommeret, directeur. En revanche,
le nombre de coches de réformes ne cesse de diminuer depuis 2002, passant à cette date
de 418 000 animaux, à 347 000 en 2007.
D'un point de vue technique de classement, l'année se solde par un TMP moyen de 60,0 et
une plus-value de 11 c, toutes gammes, « soit 1 centime de plus que ce qui avait été
convenu lors des négociations au passage de la TVM au TMP, et conforme aux décisions
prises dans l'esprit du marché », se réjouit Paul Pommeret.









Concernant les autres critères techniques, tout va encore dans le bon sens demandé par
les abatteurs : des carcasses toujours plus maigres (1 mm de gras gagné en 1 an) et
toujours plus musclées (+ 4 mm de M2), en raison de l'effet Piétrain et de l'alourdissement
des carcasses. Celles-ci, conséquences de la libéralisation de la gamme de poids 80-102
kg, se sont légèrement alourdies au cours de l'exercice, passant de 91,1 à 91,3 kg. Les
carcasses les plus légères (6 %) et les plus lourdes (8 %), en recul, « vont dans le sens
des négociations qui ont eu lieu entre les différentes familles de professionnels. Les
producteurs montrent leur capacité à s'adapter », commente Paul Pommeret.

L'année 2007 se solde par un TMP moyen de 60,0. (C. Gérard)

L'année 2007 se solde par un TMP moyen de 60,0. (C. Gérard)

 

Uniporc se « met au mail »

Globalement, tous les autres critères vont aussi dans le bon sens : diminution de saisies,
amélioration de la lisibilité et des tatouages (98,1 % des lots référencés et 97,5 % des lots
standards)…
La nouveauté vient aujourd'hui de l'envoi, un quart d'heure après la fin de la tuerie, des
résultats de classement par e-mail aux éleveurs qui le souhaitent. Pour les autres, la
formule « courrier » mettra plus de temps. 1 700 éleveurs (25 % des lots) ont aujourd'hui
opté pour cette formule « branchée » de communication des résultats qui va générer des
économies de postage pour 2008 pour Uniporc qui a bouclé l'exercice dernier avec un
excédent de 60 000 euros et annonce le maintien des cotisations pour l'exercice à venir :
0,33 €/porc et 0,96 €/truie de réforme.







Paul Auffray, président, et Paul Pommeret, directeur d'Uniporc Ouest, ont dressé un bilan 2007 conforme aux engagements en termes de classement, poids, et plus-values des carcasses. (C. Gérard)

Paul Auffray, président, et Paul Pommeret, directeur d'Uniporc Ouest, ont dressé un bilan 2007 conforme aux engagements en termes de classement, poids, et plus-values des carcasses. (C. Gérard)

 

 

 

 

www.uniporc-ouest.com

Source Réussir Porcs Juin 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires