Bretagne : les éleveurs s'en prennent aux grossistes

Bretagne : les éleveurs s'en prennent aux grossistes
Photo Twitter : ‏@FDSEAVendee

Plusieurs centaines d'éleveurs en colère ont visé cette nuit des grossistes de la restauration collective à Lamballe et Yffiniac (Côtes d'Armor), y contrôlant l'origine des produits puis incendiant des déchets devant l'un des sites.

A l'appel de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs, quelque 350 à 450 manifestants se sont d'abord rassemblés à Lamballe devant l'entreprise Brake, une société britannique, où une délégation de 15 manifestants a vérifié l'origine des produits. Les éleveurs ont ensuite  contrôlé la provenance des stocks de l'usine Stalaven (groupe Euralis), spécialisée dans la préparation de plats pour la restauration collective.

"Nous avons trouvé du confit de canard de Hongrie, de la joue de porc espagnole, de la viande bovine abattue à Rotterdam et engraissée en Italie, c'est une catastrophe", a indiqué Didier Lucas, président de la FDSEA des Côtes d'Armor, assurant qu'un millier d'agriculteurs ont participé à ces actions. 

Les agriculteurs ont déversé devant l'entrée de l'usine une dizaine de bennes de tracteurs, contenant des pneus, du fumier, de l'électroménager avant d'y mettre le feu, selon les gendarmes. Le brasier, "gigantesque", selon le colonel Philippe Leclercq, commandant du groupement de gendarmerie du département, a "gravement endommagé" le poste de sécurité situé à l'entrée du site.

Mercredi matin, une trentaine d'agriculteurs contrôlaient des camions frigorifiques sur la RN 164, entre deux grandes surfaces de Rostrenen et Plouguernével.

Par ailleurs, à Vannes, Lanester et Pontivy (Morbihan), une centaine d'agriculteurs menaient des opérations de contrôle d'origine des produits dans des magasins Métro et Promocash, des grossistes en produits d'alimentation destinés aux professionnels, selon la FDSEA, et devaient ensuite viser des chaînes de restaurants.

Des actions étaient également prévues dans la journée dans le Finistère et aussi en Normandie dans le port du Havre (Seine-Maritime).

 

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 4

gg 44

allez manifester chez sofiprotéol votre chef vous communiquera les recettes pour enrichir les paysans qui ont la force de se plaindre et continu d'appauvrir encore plus ceux qui ne demandent rien a personne

common

Je crois plutot que tu devrais arreter de voir le monde en rose/ 'francais'...
Les collegues en Bretagnes sont pas concernes avec la qualite des produits qu'ils controlent (tres mignon… les agris demandent-ils pas une baisse des controles  de l'adminstration? Vraiment, mort de rire, chers collegues controleurs...), mais avant tout avec la vente de leurs produits. L'agriculture n'etait jamais un metier pour devenir riche, non ? Alors, vendre les produits francais en France – comment ca va definitivement (?!) contribuer a une meilleure remuneration des agriculteurs francais , si les marges sont déjà si pauvre ? Ce genre d'actions n'est rien d'autre qu'un feu de paille parce que nous devons (!) travailler dans une economie qui est basé (!) sur la libre circulation des marchandises... L'idée d'une economie du marché 'a la francaise' qui est limité au territoire francais, c'est ridicule! Le nationalisme c'est un de ces arbres qui cachent la foret.

eleveur

ha si on te lis cela ne te dérange pas que les produit importé sont souvent des produits agricole qui sont nourrirent pour le poulet par exemple avec des antibio et de la farine animale venant du bresil ou du lait collecter avec des personnes payé à 4e de l'heure alors à partir de maintenant common accepte de travailler 70h/semaine et gagner 1000e/mois!!!!!!!!

common

A quoi servent ces actions? Croyez vous vraiment que les capitalistes etrangeres vous exploitent plus que celles de la France? Dans quel monde vivez-vous?

'Francais, achetez chez les francais!' (Adaption libre d'un slogan des Nazis allemands des année trente...)

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires