CleanR3 : pour diviser par trois le coût d’un laveur d’air !!

Institut du Porc IFIP

CleanR3 : pour diviser par trois le coût d’un laveur d’air !!

La directive NEC instaure des plafonds nationaux d'émission gazeuses par les élevages porcins ; elle va donc imposer, à l’horizon de 2020, la mise en place de solutions permettant de réduire les rejets atmosphériques. Le lavage d’air est déjà une solution connue et efficace pour réduire les émissions d’ammoniac, d’odeurs et de particules des bâtiments d’élevage. Cependant, leur développement est considérablement freiné par, outre le contexte économique difficile de la filière, diverses contraintes techniques et/ou économiques : l’augmentation des consommations d’eau (entre 150 et 200 litres d’eau par porc produit) et d’électricité (+ 1 € par porc produit), l’investissement nécessaire (20 € par place). Le niveau de ces coûts est directement lié au dimensionnement des unités de lavage : les laveurs actuels sont conçus pour traiter la totalité de l’air extrait des salles concernées, avec une efficacité qui leur permet de réduire de 40 à 70 % les rejets d’ammoniac et plus de 70 % ceux de particules. Pour réduire la dimension de ces équipements et donc leur coût, ce projet ambitionne de développer un nouveau type de laveur, de taille plus réduite, car traitant seulement 30 % de l’air, extrait sous le caillebotis à la surface du lisier (soit l’air le plus chargé) ; le reste de l’air extrait étant pompé dans la masse et évacué directement vers l’extérieur sans 

lavage.

Les objectifs opérationnels du projet CleanR3 sont de :

-          Réduire le coût de l’investissement représenté par le laveur

-          Réduire les consommations d’eau et d’énergie afférentes

-          Obtenir le même niveau de réduction des émissions d’ammoniac et de particules vers l’atmosphère qu’un laveur conventionnel

-          Ouvrir de nouvelles perspectives au développement de ces équipements et répondre ainsi plus massivement aux objectifs de la réglementation européenne.

Ce projet, lauréat de l’appel à projet CASDAR Recherche et Technologie, démarrera en janvier 2018 pour une durée de 18 mois en collaboration avec Sodalec et Sodis.

 

yvonnick.rousseliere@ifip.asso.fr

nadine.guingand@ifip.asso.fr

michel.marcon@ifip.asso.fr

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires