EDF et l’UGPVB encouragent les éleveurs à économiser l’énergie

Réussir Porcs - Juillet-Août 2012

EDF et l’UGPVB encouragent les éleveurs à économiser l’énergie
Foyer de chaufferie industrielle au bois. © S. Leitenberger

EDF et l’UGPVB ont signé une convention pour promouvoir les investissements dans les économies d’énergie chez les producteurs de porcs. Concrètement,
les éleveurs recevront une aide financière d’EDF s’ils investissent dans une pompe à chaleur eau-eau ou air-eau, un système de variation électronique de fréquence sur un moteur asynchrone (par exemple sur une ventilation centralisée), ou un moteur-variateur synchrone à aimants permanents (par exemple sur des fabriques d’aliment à la ferme). Des aides seront aussi délivrées prochainement pour les échangeurs air-air et les chaudières à biomasse. « Par exemple, pour une pompe à chaleur de 20 000 euros, l’éleveur touchera d’EDF entre 2 500 à 4 000 euros », explique Jacques Crolais, le directeur de l’UGPVB. Cette aide se cumule avec les subventions PPE (Plan de performance énergétique).

Si le nombre d’actions engagées est insuffisant, EDF est pénalisé

Comme tout fournisseur d’énergie, EDF est désormais contraint par l’Etat de mettre en place des dispositifs pour que leurs clients fassent des économies d’énergie. Le programme Enbrin (Energie Bretagne innovation) lancé en Bretagne par le fournisseur d’électricité accompagne ses clients vers une diminution des consommations. Si le nombre d’actions engagées n’est pas suffisant, l’entreprise doit s’acquitter de pénalités auprès de l’Etat. En pratique, un éleveur qui souhaite installer l’un des matériels éligibles à l’aide doit s’adresser à son groupement, qui s’occupera des démarches auprès d’EDF.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires