Etranger : Les Canadiens testent une approche collective de lutte contre le SDRP

Dans la région de la Beauce, province canadienne à forte concentration porcine, un
vétérinaire, Martin Bonneau, a réussi à mettre sur pied un programme expérimental de
vaccination contre le SDRP à l'échelle d'une région. L'originalité de cette démarche tient au fait
qu'il a pu fédérer l'ensemble des producteurs de la région, clients ou non de son cabinet, en
convaincant ses confrères d'adhérer au protocole.

Au Canada, il existe 30 souches différentes du virus SRDP présentes dans les élevages. (DR)

Au Canada, il existe 30 souches différentes du virus SRDP présentes dans les élevages. (DR)

Un autovaccin fabriqué à partir des souches présentes sur les élevages

Autre originalité, le programme de lutte est basé sur la vaccination avec un autovaccin
fabriqué à partir des souches présentes sur ces élevages, à savoir une trentaine ! Le
vaccin sera fabriqué au Minnesota (USA), le Canada ne disposant pas de laboratoire à
même de le réaliser. Le projet reçoit l'appui du Centre de développement du porc au
Québec (CDPQ) sous l'autorité de Laura Batista. Il consistera à vacciner les animaux de la
moitié des élevages, l'autre moitié servant de témoin. Les élevages qui seront vaccinés
seront ceux où les porcs ont déjà été exposés à la maladie ou ayant reçu un vaccin
commercial. Tous les reproducteurs seront vaccinés 2 fois à 3 semaines d'intervalle au
cours de l'hiver, puis tous les 6 mois pendant les 2 ans du projet. Entre chaque vaccination,
de nouvelles souches découvertes sur l'ensemble des élevages pourront être ajoutés au
vaccin.

Source : Le Bulletin des Agriculteurs, octobre 2008.

Source Réussir Porcs Novembre 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires