Filière : Les entreprises des viandes veulent relancer l'industrie française

Claudine Gérard

À l'issue de l'assemblée générale du SNIV- SNCP (1), les entreprises françaises ont publié un mémorandum : « Pour une nouvelle compétitivité des filières viandes françaises. » Dans un communiqué, le syndicat rappelle que « dans le jeu de la concurrence européenne et mondiale, les filières françaises subissent une vraie perte d'influence pénalisée par un manque de compétitivité ». Le SNIV-SNCP argumente : en dix ans, la production allemande de porcs a bondi de 10 %, la production espagnole de 17 %, la production danoise de 15 %, et celle de la France de… - 1 %. Le mémorandum liste les actions concrètes « à entreprendre dès aujourd'hui » : Réduire les distorsions de concurrence en Europe en identifiant les manquements au respect de la législation communautaire, se mobilisant pour obtenir des mesures d'harmonisation par les voies politique et juridique.

Le SNIV-SNCP souligne le manque de compétitivité des filières françaises. (C. Gérard)

Le SNIV-SNCP souligne le manque de compétitivité des filières françaises. (C. Gérard)

Alléger les contraintes et les charges qui pénalisent les coûts de production (principe de précaution, graisses animales dans les aliments du bétail, taxe d'abattage, équarrissage, export… Anticiper l'évolution des marchés par la mise en place d'observatoires des marchés et des consommations. Développer une politique de l'offre dynamique et adaptée aux marchés, en s'appuyant sur les demandes des clients et des consommateurs. Les filières doivent se doter de référentiels professionnels. Les leviers de compétitivité sont la simplification des cahiers des charges, la qualité perçue des produits, la modernité, la transparence, la clarification de l'étiquetage…
Oser une nouvelle confiance au sein des filières. « La culture de l'affrontement doit céder la place à une nouvelle stratégie visant la construction d'un avenir commun. »
Le président du SNIV-SCP, Jean-Paul Bigard, conclut le communiqué ainsi : « Alors que tout va mal dans les filières viandes, toutes les énergies du pays, qu'elles soient celles de l'Etat ou celle des acteurs économiques, doivent être tournées vers le soutien et le développement de l'industrie française. »

Le SNIV-SNCP souligne le manque de compétitivité des filières françaises.

Source Réussir Porcs Novembre 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires