Forte progression de la consommation : La production mondiale de viande en pénurie durable

Dominique Poilvet

L'augmentation du niveau de vie des habitants des pays émergents favorise la consommation de viande, volailles et porcs essentiellement.

Selon Pascal Mainsant, économiste à l'Inra qui intervenait aux rencontres Ifip lors du dernier
Space, la consommation mondiale de viande devrait fortement augmenter dans les
prochaines années, accentuant la tendance déjà constatée depuis les années 90. À cela
une cause principale : l'augmentation de la population mondiale et du niveau de vie des pays
émergents. « La terre comptera trois milliards de personnes de plus en 2050 », rappelle
l'économiste. Il y a huit pays en Extrême-Orient (Chine, Hong Kong, Corée du Sud,
Indonésie, Taiwan, Thaïlande, Singapour et Malaisie) qui représentent 1,7 milliard
d'habitants, et dont le niveau de vie ne cesse d'augmenter. Leurs habitants remplacent
progressivement les céréales dans leur alimentation par la viande, blanche de préférence
(volaille ou porc). De plus, la hausse récente du prix mondial des céréales accélère cette
tendance. « Les trois quarts des habitants pauvres de la planète sont des paysans.
L'augmentation du prix des céréales leur permet de s'enrichir, et donc de consommer plus
de viande », souligne-t-il. De manière générale, Pascal Mainsant estime qu'une situation de
pénurie en céréales ne peut qu'entraîner une pénurie de viande. « C'est une tendance
irréversible. On ne peut pas dire aux habitants de pays émergents qui s'enrichissent de
freiner leur consommation de viande. »

L'exemple le plus marquant est celui de la Chine. Actuellement, 50 millions d'habitants de ce
pays ont un mode de vie occidental. 400 millions sont sortis de la pauvreté, mais ont encore
une marge de progrès importante en terme de niveau de vie. 900 millions sont encore
pauvres. Avec une croissance économique à deux chiffres chaque année, la
consommation de viande en Chine devrait donc fortement augmenter dans les années à
venir. Le porc est privilégié, puisqu'il représente plus de 2/3 de la viande consommée. Mais
cette hausse ne profitera sans doute pas aux producteurs des pays occidentaux. « La
Chine importe des céréales, des oléagineux et du soja, mais pas de viande, excepté les
abats », explique l'économiste. Le pays n'a aucune raison de ne pas poursuivre dans cette
voie. Les prévisions de l'USDA (United State Department of Agriculture) estiment que les
importations chinoises de céréales atteindront 60 millions de tonnes en 2015, contre 5
millions actuellement !

En Extrême-Orient, huit pays comptent 1,7 milliard d'habitants dont le niveau de vie ne cesse d'augmenter. (B. Carré Chen)

En Extrême-Orient, huit pays comptent 1,7 milliard d'habitants dont le niveau de vie ne cesse d'augmenter. (B. Carré Chen)

 

Des cours enfin à deux euros/kg ?

Jusqu'ici, la Chine a fait face à la demande en augmentant sa production porcine de 40
millions de tonnes entre 1978 et 2004. Une production qui devrait donc continuer à
progresser, en délaissant les petits élevages familiaux au profit d'unités performantes.
Aujourd'hui déjà, 30 % des volumes sont produits par 5 % des élevages.
Malgré tout, Pascal Mainsant reste optimiste sur la rentabilité des élevages occidentaux.
Tous les pays en expansion n'ont pas la capacité de produire leur propre viande comme la
Chine. Pour lui, la demande de viande mondiale, surtout celle issue de monogastriques
(porcs et volailles), devrait se maintenir en pénurie durable durant les prochaines années, «
d'où une rentabilité croissante des activités agricoles ». Plus proche de chez nous, la
dernière crise a provoqué une baisse de 10 % du nombre de truies dans l'Union
Européenne. « La baisse de production, déjà entamée au second semestre 2008 (- 2 %),
devrait s'accentuer au début de l'année 2009 ». Pour des cours enfin à deux euros/kg ?
Pascal Mainsant en est convaincu.


 

 

Source Réussir Porcs Octobre 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires