L'industrie charcutière réclame plus de porcs sous signes de qualité

Dominique Poilvet

L'industrie charcutière réclame plus de porcs sous signes de qualité
La Fédération française des industriels charcutiers-traiteurs demande la création de nouvelles filières pour répondre à la demande croissante des consommateurs sur des produits sous signes de qualité et issus de l'agriculture biologique. - © D. Poilvet

La Fédération française des industriels charcutiers-traiteurs (Fict) demande la création de nouvelles filières pour répondre à la demande croissante des consommateurs sur des produits sous signes de qualité et issus de l'agriculture biologique.

Pour elle, cette demande n'est pas satisfaite actuellement : seules 10 000 tonnes de porc bio français sont produites pour une demande des charcutiers de 50 000 tonnes. Elle souligne également que le respect de l'environnement et de la bientraitance des animaux doit être intégré dans les modes de production des maillons des filières.

Par ailleurs, dans le cadre des États généraux de l'alimentation, la Fict propose que les clauses de renégociation en cas de fortes fluctuations des prix des matières premières (prévues dans l'article L. 441-8 du Code du Commerce) soient renforcées et rendues opérantes, afin qu'elles puissent s'appliquer de façon automatique et permettent la juste rémunération de tous les maillons de production. La fédération déplore que ses entreprises et particulièrement les petites et moyennes soient mises à mal par la guerre des prix alors qu'elles devraient être en mesure d'investir et innover, afin de proposer des niveaux de qualité propres à satisfaire les consommateurs dans leurs différents usages.

Source Réussir Porc

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 3

BERNARD-81

Le c... de l histoire est toujours le producteur

fairytales

Je me souviens d un reportage sur un agri qui faisait du label rouge il me semble que lui etait paye légèrement plus que du standard par contre en gms le jambon label etait 12€ plus cher zu kilo , du vol

CHABLE362

Messieurs les industriels sortez vos chequiers et ensuite on verras
En attendant ça baisse à plerin...



Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires