La sensibilité d’Escherichia coli aux antibiotiques en baisse

Claudine Gérard - Réussir Porcs Février 2013

La sensibilité d’Escherichia coli aux antibiotiques en baisse

Antibiorésistance. Hervé Morvan, vétérinaire biologiste LDA 22 constate que les souches d’E.coli soumises à l’analyse dans son laboratoire présentent des sensibilités aux différents antibiotiques qui tendent à baisser, mais sans commune mesure avec ce qui est observé en Italie ou en Chine.

Pour en savoir plus

La sensibilité d’Escherichia coli aux antibiotiques en baisse

Voir dossier de Réussir porcs de février 2013. R. Porcs n°201, p. 24 à 31.

La sensibilité d’E.coli vis-à-vis des bétalactamines, de la colistine, du florphénicol ou des quinolones a tendance à baisser depuis 2005. C’est ce qui ressort de l’historique des antibiogrammes réalisés au LDA 22.
Certes, ces souches d’E.coli ne sont pas censées être représentatives de celles qui sont présentes en élevage puisque, par définition, elles proviennent de cas de colibacilloses ayant justifié l’envoi d’échantillons au laboratoire du LDA 22. Mais elles restent un précieux indicateur de l’évolution de la sensibilité (donc de la résistance) des souches au cours du temps vis-à-vis des principaux antibiotiques. C’est au cours de la journée consacrée à la colibacillose, organisée par l’AFMVP (1) à Maisons-Alfort, le 6 décembre dernier, qu’Hervé Morvan a détaillé l’évolution de la situation.
L’attention est portée sur les bétalactamines, en particulier les céphalosporines, pour lesquelles, en post-sevrage, la sensibilité décroche nettement depuis cinq ans, mais qui reste toutefois globalement égale ou supérieure à 90 %, tout comme les quinolones (ofloxacine…). De même, la sensibilité des E.coli vis-à-vis de la colistine a chuté, passant de 99 % entre 2003 et 2007, (et même 100 % en 1998) à 82 % sur la période 2008-2012. L’analyse des sensibilités de souches provenant de porcelets en maternité débouche quasiment sur les mêmes résultats avec, toutefois, un décrochement plus important de la sensibilité aux quinolones et une situation plus favorable pour la colistine.
La bonne nouvelle vient de l’inversion de la courbe de résistance aux céphalosporines de 3e et 4e génération, dont le taux a significativement baissé, en relation probable avec le moratoire mis en place par la filière.

Capture d’écran 2013-02-27 à 15.22.38

7Les évolutions des résistances sont suivies au travers des échantillons parvenant au LDA 22. © C. Gérard

La situation est plus inquiétante pour d’autres espèces et d’autres pays

Dans la filière avicole, la diminution de la sensibilité des E.coli est nettement plus importante pour des molécules telles que les bétalactamines (74 à 80 % de sensibilité pour les C1G et les C3G respectivement (2) contre 83 % à 90 % en porc) et aux quinolones, tandis que la sensibilité à la colistine reste de 100 %.
Hervé Morvan a par ailleurs mené une comparaison de la situation française avec d’autres pays. « Ce qui n’est pas toujours facile à réaliser compte tenu du » recrutement « des souches, de leur nombre, des périodes… Néanmoins, de grandes tendances se dessinent », explique-t-il.
En Italie, (442 souches), la sensibilité dégringole entre 2002 et 2011 pour des molécules aussi importantes que les céphalosporines ou les quinolones, avec des niveaux de souches sensibles qui passent de 86 % à 11 % par exemple pour l’enrofloxacine, ou de 90 % à 36 % pour le florfénicol.
En Chine, la situation peut paraître dramatique. La résistance de 154 souches isolées entre 2009 et 2012 atteint 92 % vis-à-vis de l’amoxicilline, ou 67 % avec la ciprofloxacine. « Si cette situation continue (augmentation de la résistance aux antimicrobiens, NDLR), nous ne disposerons plus d’antibiotiques efficaces contre les infections bactériennes », conclut l’étude chinoise citée par Hervé Morvan.

(1) AFMVP : Association française de médecine vétérinaire porcine.
(2) C1G et C3G, céphalosporines de 1re et de 3e génération

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires