Le confort des porcs est toujours payant

Réussir Porcs Juillet-Août 2012

Le confort des porcs est toujours payant
Une surface par porc de 0,65 m2 minimum, un préchauffage des salles et une ambiance sèche en permanence, telles sont les recommandations essentielles pour obtenir de bonnes performances en engraissement. © D. Poilvet

Une enquête conduite par les techniciens Capig chiffre l’impact du respect des normes sur les performances. Elle s’appuie sur les enregistrements de 54 éleveurs engraissant à façon pour dix naisseurs Capig, chacun de ces naisseurs disposant au minimum de quatre engraisseurs à façon.
Si la moyenne des résultats est « conforme » aux moyennes nationales des engraisseurs (822 g/j et 2,82 d’IC), les écarts entre élevages sont considérables : de 705 à 933 g/j de croissance, et de 2,59 à 3,18 d’indice 30-115. Or, l’analyse détaillée des résultats en fonction des caractéristiques des élevages montre sans appel que le respect du chargement et le confort thermique sont des éléments d’explications majeurs de ces écarts. Michel Chiffoleau, technicien Cavac, rappelle donc les recommandations essentielles pour obtenir de bonnes performances en engraissement : « une surface par porc de 0,65 m2 minimum, un préchauffage des salles et une ambiance sèche en permanence, ainsi qu’une bonne isolation et l’absence de courants d’air qui, au delà des économies d’énergie, permettent d’optimiser les performances ».

Image 5

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires