Le marché du porc dans le collimateur de l’Autorité de la concurrence

Le marché du porc dans le collimateur de l’Autorité de la concurrence

Après les endives, la farine, les yaourts... l'Autorité de la concurrence s’attaque au fonctionnement du marché du porc breton de Plérin, selon des informations diffusées dans le Figaro de vendredi dernier.

Selon le Figaro du vendredi 30 mars, l’Autorité de la concurrence enquêterait sur le fonctionnement du marché du porc breton (MPB) de Plérin, et plus particulièrement sur les modalités de détermination des prix par les acheteurs. Elle les soupçonne notamment d'échange d'informations sur les prix, au détriment des éleveurs.

La plainte aurait été initiée en  2008 par quatre éleveurs, qui accusent les huit principaux acheteurs (coopératives et abattoirs) « de pratiques concertées ayant conduit à une baisse artificielle des prix », selon le Figaro. Il s'agirait de Cooperl, Kermené (filiale des centres Leclerc), Socopa, Gad (filiale de la Cecab), Bernard, AIM, Bigard et Abera.

Ces échanges d'informations remonteraient au début de 2007, et auraient continué jusqu'à une période récente. L'Autorité de la concurrence a adressé une notification de griefs fin 2011 aux parties mises en cause. Sa décision est attendue d'ici à la fin de l'année.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires