Les porcelets apprécient le maïs grain humide

Dominique Poilvet - Réussir Porcs Janvier 2012

Les porcelets apprécient  le maïs grain humide
Le maïs humide semble avoir un effet positif sur la digestion du lait maternel, grâce à la baisse du pH dans le tube digestif. © D. Poilvet

Un essai réalisé à la station des Trinottières montre qu’il est intéressant de distribuer du maïs grain humide aux porcelets en maternité.

Une expérimentation réalisée à la station des Trinottières montre que les porcelets sous la mère consomment autant de maïs grain humide que d’aliment starter du commerce. « Pour les éleveurs qui disposent de cette matière première sur leur exploitation, il est tout à fait possible de l’utiliser en substitution à l’aliment, sans risque de dégradation des performances », souligne Florence Maupertuis, ingénieur porc à la chambre d’agriculture de Loire-Atlantique. La croissance semble même s’améliorer, avec au final un poids de sevrage supérieur. Elle ajoute cependant que pour que le maïs soit correctement consommé, il doit rester frais et appétent. Le désilage doit donc être réalisé tous les jours.
Selon Florence Maupertuis, il est probable que le maïs humide permette aux porcelets de mieux digérer le lait maternel. Les éleveurs utilisateurs constatent une « nette régression » des problèmes digestifs, grâce sans doute à son acidité. Beaucoup d’entre eux continuent la distribution du maïs après le sevrage. Cependant, la distribution doit se cantonner en maternité, Florence Maupertuis conseille de l’arrêter 2 à 3 jours après le sevrage. Malgré l’écart important de coût ramené au kilo (le maïs humide coûte dix fois moins cher qu’un aliment starter), les faibles quantités distribuées n’entraînent pas un gain économique important.

Image 8

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires