Note de conjoncture - Secteur de la viande porcine : Baisse des cours dans les principaux bassins de production de l'UE :

Office-Elevage

Pour l'UE, les prix dans les principaux bassins de production sont nettement orientés à la baisse. Début janvier, les mêmes facteurs influent chaque année sur les prix : après les fêtes et les reports d'offres, il faut retrouver la fluidité des marchés par des abattages élevés, avant la baisse saisonnière de la production. Cette année la demande est pourtant très soutenue, activée par le froid dans tous les pays. Le cours allemand recule de 5 centimes, à 1,36 € le kg (la hausse des abattages rend les entreprises dépendantes de l'exportation), de 3 centimes aux Pays-Bas qui suivent le mouvement allemand, à 1,06 € le kg. Seul le prix danois est reconduit à 1,18 €. En Espagne, les prix tombent en dessous de la barre psychologique de 1 €, à 0,98 € le kg, avec une hausse des poids en abattoirs de 1,15 kg après 3 semaines consécutives incluant un jour férié.
A classification égale, le cours allemand reste directeur sur le marché communautaire, avec un écart de +5 centimes sur les références françaises et espagnoles qui sont équivalentes.

La cotation à Plérin connaît un léger tassement (-0,3 centimes), à 1,08 € le kg, avec des abattages toujours très élevés : 434 545 porcs en semaine 2, d'un poids moyen de 92,86 kg et des prévisions pour la semaine 3 de 425 000 porcs et un poids en baisse de 300 gr. Cette baisse indique bien que les reports d'offre en élevage se résorbent. Le niveau de production reste important. Après les promotions, la demande en viande fraîche sera plus calme pour la semaine à venir. Les marchés à l'exportation pour les pays de l'Est, qui ont amorcé un début de reprise, seront dépendants du cours allemand qui est annoncé stable.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires