Note de conjoncture - Secteur de la viande porcine : Cours stables à baissiers dans l'Union européenne.

FranceAgriMer

Sur les marchés européens en semaine 43, la tendance est à la baisse ou au mieux à la reconduction des cours. Les cours sont stables aux Pays-Bas où la référence Montfoort est reconduite à 1,01 €/kg vif, en Belgique à 1,27 €/kg et au Portugal à 1,42 €/kg. Comme c'est le cas aux Pays-Bas, l'offre est importante en Allemagne, malgré des flux non négligeables d'exportations en vif vers la Pologne. Les cours s'y replient de 5 centimes à 1,3 €/kg. En Italie, la baisse est de 1 centime en Italie à 1,25 €/kg. En Espagne, où la baisse des cours est de 2 centimes à 0,95 €/kg vif, la consommation de viande de porc frais a diminué de 0,7 % sur les 8 premiers mois de 2009. Les distributeurs espagnols ont baissé leur prix au détail ces dernières semaines et répercutent cette baisse à l'amont de la filière. Le prix d'acompte danois est inchangé à 1,16 €/kg après 4 semaines de révision successive à la baisse. Malgré les baisses des cours de ces dernières semaines, les exportations des pays de l'Union européenne demeurent limitées en raison notamment d'une parité euro/dollar défavorable.

Après avoir chuté de 18,5 % depuis début septembre, le cours au Marché du Porc Breton de Plérin est resté stable, pour la deuxième semaine consécutive cette semaine, à 1,01 €/kg. Un redressement de la demande permet de maintenir le cours malgré des volumes d'abattage conséquents. Dans la zone Uniporc Ouest, les abattages ont été, en semaine 43, de 413 502 porcs, avec un poids moyen qui s'alourdit de 130 grammes à 91,75 kg. La hausse significative (+ 33 620 porcs) par rapport à la semaine précédente est en grande partie due aux conséquences de la grève des services vétérinaires dans les abattoirs le 12 octobre qui a entraîné un report des abattages. En semaine 44, les abattages sont estimés à 407 023 porcs avec un poids moyen qui devrait demeuré stable.

A classification égale, les cours sont très resserrés entre l'Allemagne, la France, L'Espagne et le Danemark. La différence est à peine de 5 centimes entre le cours le plus bas (français) et le cours le plus élevé (l'Allemagne).

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires