Note de conjoncture - Secteur de la viande porcine : Des cours toujours en hausse dans le Nord de l'UE.

Office de l'Elevage / DEP

Dans le Nord de l'UE, les prix sont toujours orientés à la hausse, sous l'influence de la situation en Allemagne où ils progressent de 3 centimes, à 1,52 € le kg. Les abattoirs sont en mesure de répondre à la demande accrue en viandes fraîche (en particulier échine et longe). Les autres bassins de production suivent le mouvement : +4 centimes, à 1,14 € le kg aux Pays-Bas, +2 en Belgique, à 1,12 €. Les prix sont stables au Danemark, à 1,25 €.
En Espagne par contre, les prix sont reconduits, à 1,12 € le kg. Les jours fériés entraînent des retards d'enlèvements qui se traduisent par des augmentations de poids (+232 g).
Depuis 2 à 3 semaines, les rapports entre les différents prix des principaux pays producteurs évoluent nettement. A classification égale, le cours allemand passe devant le prix espagnol (-4 centimes) et français (-14 centimes). La référence danoise décroche à -18 centimes du cours allemand.

A Plérin la cotation progresse de 1,3 centime sur la semaine, à 1,17 € le kg. En semaine 18, les abattages portent sur 342 218 porcs, d'un poids moyen de 91,51 kg (+100 g) face à une offre estimée à 370 000 porcs. Les jours fériés donnent lieu à une réduction des abattages (et donc des linéaires moins approvisionnés en magasins) et un retard dans les enlèvements en élevage que traduit la hausse des poids. La demande, favorisée par la météo, est soutenue et les abattages pour la semaine à venir (semaine de 4 jours) devraient être proches de 350 000 têtes.
Dans l'Europe du Nord, la tendance est à la hausse des cours.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires