Note de conjoncture - Secteur de la viande porcine : Reconduction des cours en Europe sauf baisse en Espagne.

FranceAgriMer

Au niveau communautaire, la stabilité des cours observée depuis trois semaines se confirme mais les cours dans la péninsule ibérique sont orientés à la baisse.

Les cotations sont reconduites en Allemagne à 1,56 €/kg, qui bénéficie toujours de la bonne demande en vif vers les pays de l'Est et notamment vers la Pologne, aux Pays-Bas à 1,19 €/kg et en Belgique à 1,47 €/kg. Le prix d'acompte danois est, lui aussi reconduit après sa baisse de 3 centimes la semaine précédente. L'Espagne accuse une baisse de 6 centimes à 1,25 €/kg, après quatre semaines de reconduction des cours. Des tensions se font jour à la bourse de Lérida entre groupements de producteurs et abatteurs sur la fixation des prix. La faible compétitivité à l'exportation et le manque d'activité des outils industriels (certains ne fonctionnant que 4 jours par semaine) sont évoqués. La demande pour des porcs vivants français est, par ailleurs, renforcée en ce moment. Une chute de 6 centimes est aussi observée au Portugal où le cours est à 1,78 €/kg. A contre-courant des autres bassins de productions, les cours italiens progressent de nouveau. A la bourse de Modène, ils gagnent 3 centimes à 1,2 €/kg.

A classification égale, l'écart se réduit entre l'Espagne et l'Allemagne (8 centimes) mais reste de 20 centimes entre l'Espagne et la France.

Au Marché du Porc Breton de Plérin, le cours des porcs charcutiers est finalement resté stable sur la semaine, à 1,21 € le kg, stoppant la baisse régulière des cours observée depuis début juillet. Des exportations en vif vers l'Espagne ont été réalisées allégeant les offres sur le marché. Le niveau d'abattage a, par ailleurs, progressé. Dans la zone Uniporc Ouest, les abattages ont été, en semaine 32, de 389 809 porcs avec un poids moyen en baisse de 90 grammes, à 90,91 kg. Les abattages étaient finalement plus importants de près de 10 000 têtes que ce qui était prévu, en raison d'une activité accélérée en fin de semaine. Le marché reste toutefois moins fluide qu'en 2008 à la même période, les abattages étant en repli de 10 000 porcs par rapport à la même semaine en 2008 où le poids moyen était inférieur de 600 grammes. En semaine 33, les abattages sont estimés à 394 710 porcs avec un poids moyen qui pourrait perdre de l'ordre de150 grammes.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires