Porcs : La FRSEA Bretagne dénonce « une politique d'annonces » du gouvernement

La FRSEA (Fédération régionale des syndicats d'exploitants agricoles) Bretagne a dénoncé « une politique d'annonces » de la part du gouvernement, « masquant un abandon » de la filière porcine française, principalement implantée dans la région.

« La FRSEA Bretagne condamne fermement le retrait des mesures spécifiques pour le porc. Elle dénonce une politique d'annonces masquant un abandon d'une filière en crise depuis 30 mois », écrit le syndicat dans un communiqué.

La FRSEA estime que le plan d'aides récemment annoncé par le Président de la République « doit soutenir l'ensemble de l'agriculture française et non mettre des exploitants en concurrence pour assurer la survie de leur exploitation ».

Le syndicat « rappelle les pouvoirs publics à leurs engagements du printemps dernier et exige le rétablissement immédiat des accompagnements ciblés pour le porc en parallèle du plan d'urgence ». D'un montant de 3 millions d'euros, le plan d'accompagnement des éleveurs de porcs, lancé en mai 2009, a été abrogé par l'Etat en raison de la mise sur pied d'un plan d'urgence pour l'agriculture, lancé en octobre, rappelle le syndicat.

La Bretagne produit près de 60% du porc français, une production qui représente, selon la FRSEA, 31.000 emplois directs, « non délocalisables ». Le secteur traverse une grave crise depuis plus de deux ans. Lundi, au marché au cadran de Plérin (Côtes d'Armor), qui sert de référence nationale, le porc cotait 1,036 euro le kilo, nettement en-dessous des coûts de production.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires