Prix du porc : les éleveurs obtiennent 5 cts/kg d'augmentation ...

S C

Prix du porc : les éleveurs obtiennent 5 cts/kg d'augmentation ...

Environ 300 producteurs de porcs se sont rassemblés jeudi au marché au cadran de Plérin, à l'appel de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs, pour exprimer leur inquiétude face à la faiblesse des cours. Ils ont obtenu 5 centimes d'augmentation sur le prix au kilo.

Les éleveurs réclamaient et ont obtenu 5 centimes d'augmentation sur le prix au kilo, établi à 1,088 lors de la précédente cotation, lundi dernier. Le marché au cadran de Plérin (MPB, marché du porc breton) sert de référence au plan national. En raison de la pression des producteurs qui avaient temporairement envahi la salle des ventes, le marché a débuté en retard, après de longues explications et tractations.

"5 cts de hausse aujourd’hui c’est un bon début, mais la mobilisation doit se poursuivre car les éleveurs de porcs restent bien loin de l’équilibre. Il manque encore au moins 25 cts/kg de porc produit pour espérer stopper l’hémorragie actuelle en élevage porcin !" explique la Fédération Nationale Porcine dans un communiqué.

Plusieurs éleveurs ont fait part de leur détresse face à un prix de vente qui ne couvre plus, depuis des mois, les coûts à la production qui sont estimés en moyenne à 1,30 euros le kilo. Certains ont ainsi expliqué que, tout en aimant leur travail, ils avaient été contraints ces derniers mois de demander le RSA.

Deux causes principales expliquent ces cours très bas. D'abord l'embargo russe sur la viande de porcs, décrété fin janvier 2014 à la suite de cas de peste porcine sur des sangliers en Lituanie, sachant que la Russie représentait, avant l'embargo, le quart des exportations européennes. La deuxième cause concerne les salaisonniers et la grande distribution qui s'approvisionnent pour partie à l'étranger pour conforter leurs marges.

"Le prix payé au producteur pourrait augmenter de 20 centimes le kilo sans que ça fasse de différence pour le consommateur", fait pourtant valoir un responsable du marché.

A la fin du marché, une centaine de producteurs se sont rendus à la préfecture, à Saint-Brieuc, où une délégation a été reçue.

 

Source avec AFP et FNP

Sur le même sujet

Commentaires 7

lachevrevache

rhalala! J'ai des collègues qui ont au moins 70 ans, réellement, ils veulent pas dire leur âge, trop modestes, qui payent toujours leur MSA, quand d'autres, éleveurs industriels, n'y arrivent plus, avec la crise cyclique. C'est les plus vieux bios que je connais, pionniers dans les années 70, ils font porcs et poulets, élevés comme je le dis, et toutes les semaines sur les marchés, avec un sourire lumineux. Pourquoi arrêter, quand on aime ce qu'on fait? "Dam'non, c'est pas si fatigant!". Puis les clients, y s'raient bien emmerdés, y'a personne pour la relève.

@lechevre

oui effectivement , elever moins de porc , bosser 100h semaines, decouper , investisser dans un atelier de decoupe au norme subissait les controles drastique de la dsv , empilé les reglementations ubuesque , et vendez investissez dans un magasin , recevez le week end , vous verrez vous gagnerez mieux votre vie mais vous ne verrez plus vos enfants , et vous aurez le plaisir de servir des gens qui profitent de la vie aux 35h , en bon serf que vous etes

freiheit

monter a paris foutre le bordel faire un 2eme mai 68 renvoyer tout ces fonctionnaires a l ecole mais a l ecole de la vie pas celles des bureaucrates .... revoltés vous contre ce système degeneratif et malade .5 cts kg foutage de geule y pense essuyer les armes avec ça on va ou

kristel

@lachevrevache
perso je déteste la vente, je trouve que ça sonne faux avec les expressions un peu lèche-... enfin faut aimer.
rien n'empêche de les nourrir au grain de la ferme et de les laisser courir dans la prairie pour autant.

szut

d accord avec toi la chevrevache,mais ce discours la tu l entends ou? Dans les chambres,dans les coops,dans les banques,dans les écoles,non non il faut cantonner l agriculteur a un role de producteur et uniquement a ce role la,et on voit bien ou ça mene;ne te calme pas la chevrevache

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires