Prolifération des algues en Bretagne : Sur le Haut Gouessant, objectif de résorption atteint à 130 %

Dominique Poilvet

En octobre dernier, les responsables professionnels bretons se sont exprimés sur la prolifération des algues vertes en Bretagne. Pour faire passer leur message, ils avaient convié la presse dans un élevage situé sur le bassin versant du Haut Gouessant, une rivière des Côtes d'Armor. Choix hautement symbolique, puisque sur ce bassin, les mesures mises en place par la profession ont permis de faire descendre durablement les taux de nitrates sous le seuil des 50 mg/l à la prise d'eau potable de Saint-Trimoël. Cet objectif a été atteint grâce notamment à une baisse des apports d'azote de 49 kg/ha de SAU. L'objectif de résorption des effluents d'élevage a été atteint à 130 %, et l'utilisation de l'azote minéral a été stabilisé. Les pratiques agricoles ont également évolué, avec la suppression des épandages en périodes défavorables, une augmentation des surfaces épandues, la généralisation des sols couverts et une baisse régulière des reliquats post-absorption.
Mais les problèmes liés à ces nitrates sont loin d'être résolus sur ce bassin versant, puisque ce sont les flux d'azote de cette même rivière qui sont mis en cause dans la baie d'Hillion, l'une des zones du littoral victime des marées vertes. C'est pourquoi un nouveau contrat de bassin concernant 26 communes et 700 exploitations supplémentaires a été signé le 28 septembre dernier. Ce contrat reprendra les dispositions mises en place sur le Haut Gouessant pour poursuivre la réduction des flux de pollution issus des activités.

Source Réussir Porcs Novembre 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires