Prototype d'un élevage de porcs de précision en vidéo 3D

Institut du Porc IFIP

Prototype d'un élevage de porcs de précision en vidéo 3D

L’élevage de précision s’appuie sur de nouvelles technologies qui prennent en compte les besoins de chaque animal. L'IFIP vous propose de visiter virtuellement, grâce à une vidéo 3D, un bâtiment porcin qui intègre ces équipements connectés (cliquez sur le lien ci-contre). C'est un élevage naisseur-engraisseur de 800 truies conduit en 20 bandes avec sevrage à 21 jours. La centralisation des données génère un tableau de bord pour l’éleveur et alimente un système d’alerte consultable sur son téléphone portable. 

A partir de l'identification individuelle des porcs, de nouvelles technologies permettent de suivre leursconsommations d’aliment et d’eau. Cette précision est possible grâce à des pesées individuellessur bascules ou à partir de dispositifs de pesée 3D. L’activité des porcs est suivie par des accéléromètres. L’ambiance des salles est pilotée en fonction de la température et du taux de CO₂. La ventilation est assurée par des ventilateurs économes en énergie, pouvant descendre en bas en régime, sans risque d’inversion du circuit d’air, respectant les recommandations de débit de renouvellement d’air. Le chauffage localisé des porcelets à l’aide de niches et de lampes 'intelligentes' contribue à leur confort, tout en réduisant les consommations énergétiques.

Contact :  michel.marcon@ifip.asso.fr

Quelles données sont enregistrées, avec quel équipement et pour quel usage utile à l'éleveur de porcs ?

En post-sevrage, les cases sont équipées de nourrisseurs et d’abreuvoirs connectés. Les consommations d’aliment de chaque porcelet sont enregistrées et des abreuvoirs connectés suivent les consommations d’eau. Un système pèse chaque porcelet à son passage à l’abreuvoir. Grâce à l'analyse en temps réel du comportement alimentaire et d’abreuvement, du poids et de l’activité des porcelets, des alertes sont envoyées à l’éleveur sur son smartphone. L’éleveur renforce le suivi et l’observation de certaines cases, et soigne seulement les porcelets malades. Des niches assurent une zone de confort par un chauffage régulé en fonction de la température de la peau des porcelets, tout en permettant des économies d’énergie de chauffage.

En engraissement, les salles sont équipées de DAC et d’abreuvoirs connectés qui rationnent et suivent le comportement alimentaire
des porcs. Un dispositif de pesée enregistre leur poids à chaque passage. Les DAC distribuent un mélange de 3 aliments pour un multiphase quotidien selon les performances et l’activité de chaque porc. Les dates de départ à l'abattoir sont prévues par le logiciel. Un bilan par salle et par case affiche les jours restants avant l'enlèvement, les GMQ et IC quotidiens. Le dispositif prévoit le passage de la commande du camion. En alimentation à volonté, les nourrisseurs connectés enregistrent les quantités d’aliments distribuées et les heures de passage et les abreuvoirs, les consommations d’eau. Les porcs sont équipés d’un accéléromètre qui mesure leur activité. Ces informations de comportement, d'activité, de poids... alertent les éleveurs sur l'état de santé et l'agressivité des porcs.

Pour piloter l’ambiance, l’élevage est équipé en éco-ventilateur qui permet des économies d’énergie et la maîtrise des débits de ventilation. La ventilation est régulée en fonction de la température et du CO₂ à partir de boîtiers reliés à un ordinateur. L’éleveur contrôle en temps réel sur ordinateur, tablette ou smartphone, l’ambiance des salles et dispose d’alertes pour repérer les problèmes.

En gestantes (ou verraterie), la salle de 240 places conduite en groupe, est équipée de DAC qui distribuent et mélangent jusqu’à 3 aliments. Les quantités sont pesées pour chaque truie. Après son repas, elle est triée ou retourne en zone de vie. Elle passe par une station de pesée journaliere. Les truies sont équipées d’accéléromètre qui alerte sur leur santé selon leur activité. Les truies sont identifiées lors de leur passage à l’abreuvoir et leurs consommations d’eau sont enregistrées. Une antenne de détection est installée près de la case du verrat qui prévient si la truie revient en chaleur. Les données des animaux sont analysées en temps réel afin d’établir des alertes sur smartphone ou ordinateur.

En maternité, les cases sont équipées d’un système d’alimentation individuel qui assure la distribution et le suivi du comportement alimentaire des truies. Des niches assurent une zone de confort grâce à un chauffage régulé en fonction de la température de la peau des porcelets.

Au niveau de l'identification et du suivi sanitaire, tous les animaux sont identifiés par une puce RFID afin de garantir leur traçabilité, suivi des IC et GMQ, des traitements vétérinaires administrés… 

Pour en savoir + : Article TechPorc N°35 - mai/juin 2017. Travail réalisé dans le cadre du RMT Elevage de demain

Voir la vidéo 3D d'un élevage de porcs de précision

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires