Salaison du Jambon de Bayonne : Après des rachats successifs, Delpeyrat s'impose comme acteur majeur

Claudine Gérard

Delpeyrat, filiale du groupe coopératif Maïsadour, détient à présent 55 % de la salaison du jambon de Bayonne.

Cette position a été acquise au terme de deux achats successifs dans le secteur. En 2006, Delpeyrat se portait acquéreur de Montagne Noire, un groupe de salaison alors aux mains de l'Espagnol Campofrio, traitant dans son unité du bassin de l'Adour environ 20 % des jambons de Bayonne.

Puis, il y a trois mois, Delpeyrat a acquis le salaisonier Chevalier, filiale de Bongrain, qui, sur ses trois sites (Sauveterre, Ortez et Ibos), traitait à lui seul 35 % des jambons de Bayonne. Du coup, la filiale de Maïsadour traite 55 % des Jambons de Bayonne produits.

Pour la profession, cette concentration aux mains du secteur coopératif est une bonne orientation. D'une part en raison du retour de la valeur ajoutée vers les professionnels. D'autre part en raison de la notoriété de la marque Delpeyrat, en particulier dans le foie gras, et des moyens que peut mettre cette marque en termes de communication sur les produits. « Delpeyrat a les moyens de dégager des budgets et imposer une marque forte pour le jambon de Bayonne », commente Christophe Dutertre.

(C. Gérard)

(C. Gérard)

 

Source Réussir Porcs Septembre 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires