Secteur porcin : La France réclame des mesures

Le ministre français de l'Agriculture, Bruno Le Maire, a réclamé « une intervention vigoureuse » de l'UE en faveur du secteur porcin, mais n'a obtenu de la Commission européenne que l'assurance qu'elle suivait la situation de près.

« Sur le porc, nous avons besoin d'une intervention vigoureuse » de la part de l'UE, a estimé M. Le Maire, en marge d'une réunion avec ses homologues européens à Luxembourg. « Je souhaite qu'il y ait des mesures de restitution (aides aux exportations), de soutien au stockage (afin de jouer sur les cours) qui soient prises pour la filière porcine », a énuméré le ministre français.

Sans aller jusqu'à réclamer une intervention sur les marchés, la Belgique, la Pologne, la Slovénie, l'Espagne, la Hongrie, le Danemark, l'Autriche et la Grèce ont également souligné que le secteur de l'élevage porcin connaissait en ce moment des problèmes structurels importants. Le commissaire européen Dacian Ciolos les a assurés qu'il suivait avec une grande attention l'évolution de la situation économique de la filière porcine en Europe, se disant prêt à prendre des « mesures nécessaires » si la situation le requiert.

Les exportations vers la Russie jouent un rôle important pour ce secteur, selon la Commission. Actuellement, l'évolution du taux de change de l'euro pèse sur ces exportations. Par ailleurs, les cours élevés des céréales ont un impact négatif sur les marges des éleveurs porcins, qui sont contraints d'acheter plus cher la nourriture pour leurs bêtes.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires