Conséquences de l’épidémie de grippe aviaire sur les exportations américaines

Crédit-Agricole Service Expert

Conséquences de l’épidémie de grippe aviaire sur les exportations américaines

Les États-Unis ont été frappés depuis le début de l’année 2015, mais surtout à partir d’avril-mai, par une épidémie sérieuse d’Influenza aviaire (souche H5N2 hautement pathogène), qui a touché une vingtaine d’États, notamment le Wisconsin, le Minnesota et surtout l’Iowa, État qui détient à lui seul 20 % du cheptel américain de poules pondeuses. Celle-ci a entraîné l’abattage de plus de 50 millions de dindes et de poules pondeuses (soit plus de 10 % du cheptel américain de poules pondeuses). Elle semble maintenant enrayée.

Conséquences de l’épidémie de grippe aviaire sur les exportations américaines

Commentaire

Fort logiquement, cette épidémie a entraîné une chute de la production américaine de viande de dinde et d’œufs, particulièrement sensible à partir de mai, et qui devrait se poursuivre au 2nd semestre : - 6 % pour la dinde, - 9 % pour les œufs selon les estimations du Ministère de l’Agriculture américain.

Parallèlement, de nombreux pays clients comme la Chine, Hong Kong, le Japon, le Mexique ou Singapour, ont instauré des embargos sur les importations en provenance des États (ou des comtés) atteints, entraînant une forte baisse des exportations américaines : -14 % en valeur pour l’ensemble du secteur au 1er semestre 2015 et jusqu’à - 21 % en tonnage pour la viande de dinde. Le repli des exportations concerne également le poulet (- 9 % en tonnage) dont la production n’est pourtant pas affectée, entraînant de ce fait un afflux de produits sur le marché intérieur qui a provoqué une baisse des prix. Celle-ci devrait conduire à un ralentissement des mises en place et de la production au 2nd semestre.

L’embargo sur les exportations américaines a touché également le matériel génétique, c’est-à-dire les ventes de reproducteurs, ce qui pourrait impacter la production notamment chinoise dans les 2 prochaines années.

Enfin, la place laissée par la chute des exportations américaines a profité à ses principaux concurrents sur les marchés mondiaux, notamment le Brésil et la Thaïlande, dont les exportations devraient progresser de respectivement 5 et 6 % en 2015. Avec l’assainissement de la situation sanitaire américaine, les embargos commencent à être levés, plus ou moins rapidement selon les pays.

Il faut noter que l’épidémie d’influenza aviaire ne touche pas que les États-Unis, mais l’ensemble des continents, à l’exception de l’Amérique du Sud, avec quelques foyers importants en Asie (Chine, Vietnam, Indonésie...) et en Afrique (Égypte, Nigeria, Côte d’Ivoire, Ghana...). Bien que peu médiatisée, celle-ci a entraîné le décès de 40 personnes dans le monde au cours du 1er semestre 2015, soit le double du nombre constaté au cours de toute l’année 2014.

source : dossier prisme n° 10 - Octobre 2015 - 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires