De nouvelles voies de recherche se développent à la station expérimentale Provimi de Cugand

Armelle Puybasset

Injection de nutriments in ovo chez Provimi.
De nouvelles applications de recherche se développent, telles que l’injection de nutriments in ovo. (DR)

La station expérimentale de Cugand en Vendée est l’une des sept spécialisées en volaille du groupe néerlandais Provimi. De nouvelles applications de recherche se développent telles que l’injection in ovo ou le proche Infra Rouge.

La station expérimentale de Cugand est l’une des sept spécialisées en volaille du groupe néerlandais Provimi. Les autres se trouvent aux États-Unis, au Brésil, en Russie, en Inde, en Pologne et aux Pays-Bas. Chacune travaille pour son marché local mais également pour des projets communs à l’ensemble du groupe, comme la réduction des salmonelles.

De nouvelles applications de recherche se développent telles que l’injection in ovo pratiquée sur le site de Viersprong aux Pays-Bas ou le proche Infra Rouge, dont une partie des travaux est réalisée en France.

Nutrition in ovo

Dans le cadre du programme bio-essais, la station néerlandaise est équipée depuis fin 2008 de deux petits couvoirs où elle réalise des injections in ovo. Cela consiste à introduire des nutriments dans le liquide amniotique à l’aide d’une seringue pour nourrir l’embryon. Les champs d’application potentiels sont multiples.

Il s’agit par exemple de tester des produits pour l’alimentation des reproducteurs et de voir leur effet sur l’éclosion, la diminution de la mortalité précoce et la qualité du démarrage de leurs descendants. « On évite ainsi les essais sur les repros eux-mêmes qui sont longs et plus coûteux, explique Michel Richet, de Provimi. Par ailleurs, l’embryon est le meilleur modèle animal pour tester des produits comme l’effet d’un complément alimentaire pour réduire la contamination des salmonelles ou encore l’intérêt d’antioxydants. »

Mesure des fientes par NIR

La firme-services développe un outil d’analyse des fientes par Proche Infra Rouge : le projet NIR (near infra red). Il consiste à créer des calibrations basées sur une corrélation entre le spectre infra rouge d’une fiente de volaille et sa composition chimique. Une simple mesure réalisée par spectrométrie aidera ainsi à diagnostiquer des problèmes de fientes humides en relation avec la formulation et le contexte d’élevage. Il existe une corrélation entre la quantité d’azote excrété et le taux d’humidité des fientes. L’objectif à terme est de mieux connaître la digestibilité d’une matière première et de tester l’intérêt d’additifs tels que les enzymes.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires