Doux : 647 emplois supprimés

SC

Le groupe volailler Doux annonce la fermeture de deux sites de production et la réduction de l'activité d'un troisième, entraînant, selon les syndicats, la suppression de 647 postes.

Ces projets de fermeture des sites de production de dindes de Locminé (Morbihan) et de poulet à Châtelet (Cher), ainsi que l'arrêt de l'activité d'abattage de canards à Pleucadeuc (Morbihan) ont été annoncés jeudi lors d'un Comité central du groupe. Le site de Locminé emploie 451 personnes, celui de Châtelet 134 et l'activité canards de Pleucadeuc 62 salariés.

Ces fermetures ont été confirmées par la direction de Doux qui évoque, dans un communiqué, un projet portant «sur la rationalisation et le renforcement de la compétitivité de l'activité de production de volailles en frais en France». Un nouveau Comité central de Doux est prévu le 22 juillet «pour entamer les procédures légales d'information et de consultation des représentants du personnel». Des mesures de reclassement seront proposées, indique également la direction sans autre précision.

Le groupe volailler, basé à Châteaulin, connu notamment par la marque Père Dodu, compte quelque 13.000 salariés, dont 7.000 à l'étranger. 3.500 salariés sont employés dans une dizaine d'établissements du grand ouest et 2.500 dans le nord.

Les résultats 2007 n'auraient pas été «à la hauteur des espérances, en raison notamment de la hausse du prix des céréales, l'augmentation des coûts de l'énergie et la parité euro-dollar pénalisante pour un groupe exportateur». Le groupe avait également souffert de la crise de la grippe aviaire en 2006. En 2007, le groupe, contrôlé par la famille Doux, a enregistré une perte de 35,3 millions d'euros malgré une progression de 17% de son chiffre d'affaires, à 1,517 milliard.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires