Foie Gras : tout se joue en décembre !

Christine HUPPERT

Foie Gras : tout se joue en décembre !

Le Foie gras reste un secteur où les ventes sont très saisonnières avec une consommation qui se concentre sur décembre pour 65% des ventes annuelles. C’est donc avec minutie que chaque « saison » se prépare dès le printemps. Où en est la filière et comment voit-elle le déroulement des ventes de fin d’année 2014 ?

Une production européenne en hausse

L’Espagne serait en progression importante sur sa production, passant de 423 T à 800 T représentant la plus forte progression. La Bulgarie devrait progresser de 180 T. La France est stable. Les importations devraient donc augmenter en fin d’année sur le volume bulgare. Quant à l’Espagne, elle alimentera peut-être directement son marché avant d’alimenter celui de la France.

F2

Des Volumes de Canards abattus stables en France selon les données CiFoG, en Hausse selon les sources Agreste.

Le chiffre retenu par la profession est de +1%/2013, soit une production stable. 

Évolution des prix de vente sortie usine en €/kg

Les prix du foie gras sorti de salle de découpe sont en baisse comparés à 2013 d’environ 1€/KG à près de 23€ en moyenne sur les 6 premiers mois de l’année. Il faudra suivre avec attention l’évolution d’automne, ce qui donnera une idée des ventes que les transformateurs comptent réaliser sur la période festive. 

V9

Cette baisse de prix s’explique par :

• des volumes vendus en baisse de 7%,

• un coût de production amont en baisse, lié au prix du maïs. 

Sur la viande, le prix des magrets se maintient (il manque des volumes) et baisse en cuisse (des stocks se sont constitués ce qui pèse sur le marché). 

La situation de la « viande » est  directement liée aux volumes disponibles.  

La consommation française et l’export

Sur les 7 premiers mois de l’année les ventes sont bien orientées comparées à 2013.

Côté exportation, les volumes sont aussi en hausse (9%) notamment sur la Japon et l’Europe, ce qui traduit une belle dynamique. La Chine est approvisionnée de ses propres productions, réalisées par notamment un groupe français implanté sur place (cf. schéma ci-contre).

 

En conclusion, quelles perspectives pour 2014 ?

Pour l’instant la production est stable et la consommation en légère progression. Les prix sont en baisse, lié au facteur « alimentation », ce qui devrait amener un foie gras en grande distribution à un prix favorable pour booster sa consommation.

L’an passé, malgré un prix affiché élevé, et une consommation qui s’est contractée sur les produits festifs, le foie gras avait tenu ses promesses à grand renfort de promotions.

Cette année, les opérateurs ont renouvelé ces actions commerciales, ce qui devrait maintenir la consommation.

D’autre part les campagnes antigavage sont en recul, point favorable pour les achats des ménages.

 

Quels sont les enjeux pour 2015 ?

Le principal enjeu est la fin de la mise aux normes des ateliers.

En effet, pour produire dès le 1er janvier 2016, les producteurs devront être équipés de cages collectives pour l’engraissement des canards.

Encore 30% des ateliers n’ont pas fait cette mise aux normes et France Agrimer ne participe plus au financement.

Pour autant, la dynamique de filière reste. Les groupes coopératifs sont actifs dans la conduite de ce changement. Des entreprises agricoles s’intéressent à cette production qui peut constituer rapidement une partie importante de leur EBE.

L’autre enjeu sera de rétablir les marges au sein de la Filière, à la fois chez les éleveurs et chez les transformateurs, la hausse du prix du maïs depuis 2012 ayant fragilisé les situations économiques sur les 2 dernières années. Il s’agit donc de résister à la baisse que vont demander les GMS et la RHD eu égard aux baisses actuelles des cours du maïs. Si l’on rajoute à cela les coûts liés à la mise aux normes et les réelles difficultés de s’adapter aux nouvelles conditions techniques de production, la filière connaît ses enjeux économiques à relever, pour assurer sa pérennité.

Source : CERFRANCE : Lettre Veille Economique -Décembre 2014 - n° 40

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires