L'industrie agroalimentaire, débouché largement majoritaire du marché des ovoproduits

P. Le Douarin - Réussir AvicultureAvril 2012

L'industrie agroalimentaire, débouché largement majoritaire du marché des ovoproduits
Un ovoproduit en restauration rapide : œuf poché, bacon, fromage et muffin. © www.mcdonalds.com

Le débouché agroalimentaire saturé et en attente d’innovations

Les industries agroalimentaires européennes (IAA) constituent 85 % des débouchés en volume et 80 % en valeur. Le reste va en restauration hors domicile (RHD). C’est là que se trouvent les marges de progression, souligne l’Itavi. D’après les experts rencontrés, les IAA ont pratiquement fait le plein de leurs utilisations. Les produits liquides prêts à l’emploi et en conditionnements moyens (5 à 10 kg) seraient les plus prometteurs, notamment pour remplacer les œufs coquille en pâtisserie-viennoiserie. La conquête de ces marchés dépendra de la capacité à innover dans les produits et les présentations.

L’ovoproduit alternatif se développe

Alors que dans la GMS française, les œufs alternatifs représentent 35 % des volumes, ils ne pèsent qu’une dizaine de pour cent dans les ovoproduits. Le bio concernerait 2 %, tout comme le mode sol, loin derrière le plein air à 6 %. Pour l’instant la demande des industries agroalimentaires reste focalisée sur le prix de vente et la qualité sanitaire. Marginalement, de grandes enseignes se positionnent sur les œufs alternatifs, avec un argument marketing. Par exemple, la mayonnaise Amora ou l’œuf poché Egg Mac Muffins de Mac Do. Par ailleurs, depuis le Grenelle de l’environnement, la RHD s’intéresse de plus en plus au bien-être des poules et à l’origine bio.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires