L’Université d’Arkansas a testé des leds dans les poulaillers

Pascal Le Douarin - Réussir Aviculture Janvier-Février 2012

Poulailler  expérimental  avec l’éclairage Luma Vue à 6000 Kelvin (blanc froid).
Aux USA, le poste lumière pèse pour 30 % de l’énergie électrique (60 % pour la ventilation) et peut être fortement réduit avec les leds. © S. Watkins

Selon des chercheurs américains, les éclairages à leds, mais pas n’importe lesquels, peuvent être utilisés pour l’élevage du poulet.

Pour en savoir plus

L’Université d’Arkansas  a testé des leds dans les poulaillers

Voir dossier de Réussir Aviculture de janvier-février 2012. R. Aviculture n°173, p. 8 à 16.

Susan Watkins est professeur au centre d’excellence de recherche avicole de l’Université de l’Arkansas. Depuis 1996, elle travaille sur l’amélioration des conditions d’élevage (qualité de l’air, ambiance, éclairage…). En 2009, elle a lancé avec son équipe des essais sur les éclairages à leds, d’abord dans les poulaillers de l’Université, puis en conditions réelles du terrain. À l’Université, l’économie d’énergie électrique était d’au moins 80 % par rapport à des ampoules incandescentes et les performances des poulets n’étaient pas affectées. En 2010, trois luminaires à leds gradables et des éclairages basse consommation ont été évalués dans une vingtaine de fermes, en remplacement d’ampoules incandescentes. Aux USA, deux systèmes d’éclairage cohabitent dans le même bâtiment : un non gradable pour stimuler le démarrage et un gradable pour accompagner la croissance. Simultanément aux leds, ont donc été utilisés des néons basse consommation de 23 ou 26 watts non gradables pour le démarrage.

Ne pas lésiner sur la qualité

Comme attendu, aucun des dispositifs à leds n’a eu d’impact négatif sur les performances. Les baisses de consommation de l’ordre de 80 % par rapport aux ampoules incandescentes ont été confirmées. Pour toutes les sources lumineuses testées, les chercheurs ont mesuré des baisses de flux lumineux dans le temps, y compris avec les leds (de 16 à 28 % selon les modèles). Les défaillances ont été moins élevées en leds, sauf sur un modèle. Pour l’éclairage « Power secure », au bout de 10-11 mois le flux a soudainement baissé de 60-90 % et la couleur a tourné au jaune sur la plupart des lampes. Le fournisseur a expliqué ce désagrément par le défaut d’un composant. Susan Watkins insiste sur la qualité de fabrication influant sur la longévité. « Tous les éclairages à leds ne sont pas des produits de qualité et tous ne sont pas adéquats pour la volaille. » Les lampes à leds testées coûtent de 35 à 40 dollars pièce, ce qui est jugé cher aux USA, mais le retour sur investissement est de deux ans par rapport à l’électricité consommée.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires