Le constat mitigé de l’Anses en matière de consommation d'antibiotiques en élevage

Réussir Pascal Le Douarin - Aviculture Décembre 2011

Prescription vétérinaire. © S. Leitenberger
Globalement, la consommation d'antibiotique diminue mais certaines antibiorésistances progressent. © S. Leitenberger

Le dernier rapport de l’Agence nationale du médicament vétérinaire sur les consommations d’antibiotiques fait état de 1 014 tonnes commercialisées en 2010, soit 3,6 % de moins qu’en 2009. Plus important, l’exposition s’est stabilisée. Après une augmentation régulière sur les dix dernières années, l’ANMV montre aussi une certaine stabilisation de la consommation des fluoroquinolones et des céphalosporines de troisième et quatrième générations.
Par contre, le réseau de surveillance de l’antibiorésistance des bactéries pathogènes animales (Résapath) confirme la progression des résistances aux fluoroquinolones et aux céphalosporines de troisième et quatrième générations, en particulier dans la filière poules/poulets. Actuellement, l’Anses mène dans les couvoirs une étude sur leurs usages et leurs impacts. L’agence rappelle que ces catégories d’antibiotiques doivent être strictement réservées aux traitements de deuxième intention.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires