Les élevages familiaux sont plus exposés aux « pop » que les élevages professionnels

Laurence Mouquet - Réussir Aviculture Mai 2013

Les élevages familiaux sont plus exposés  aux « pop » que les élevages professionnels
Le taux de "polluants organiques persistants " est en moyenne plus élevé dans les élevages familiaux. © B. Compagnon / archives

Sous le diminutif innocent de « pop » se cachent les « polluants organiques persistants ». Ces produits, autrement connus sous les noms de dioxines, furanes ou PCB, sont capables de se fixer dans la matière grasse. Leur taux dans les produits avicoles est réglementé au niveau européen.
Depuis quelques années, l’Itavi et l’Inra étudient les risques de contamination, a indiqué Angélique Travel lors de la session œufs de l’Itavi Sud-Est. Pour les dioxines-furanes, par exemple, les taux mesurés en élevage restent inférieurs à 0,2 pg TEQ/g MG(1) pour un seuil réglementaire de 2,5 pg TEQ/g MG. En revanche, la moyenne des élevages familiaux étudiés dépasse 6 pg TEQ/g MG pour les dioxines furanes et 15 pg TEQ/g MG pour le total des « dioxin like » (seuil de 5).
Les combustions incomplètes provenant de l’industrie ou des résidences, les diluants de peinture, les pesticides, les transformateurs électriques, etc., sont à l’origine des pop. Ils entrent dans l’élevage par des dépôts sur le sol ou les végétaux, et les matériaux des bâtiments (traitement des bois).

Des polluants ayant contaminé les sols

Or, si les pondeuses des élevages professionnels ne consomment que 2 g de sol par jour en moyenne en plus de leur aliment complet, les poules de particuliers nourries au blé entier ingèrent quelque 30 g de sol par jour, soit quinze fois plus !
Malheureusement, les tests de biodisponibilité (réalisés sur sol sableux) montrent que la poule est très performante pour extraire ces polluants du sol. Des études à partir d’autres types de sol devront être menées.

(1) Teneur en équivalent toxique (TEQ), exprimée en picogrammes (un millionnième de millionnième de gramme) et par gramme de matière grasse.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires