Les syndicats vétérinaires pour le retrait progressif des aliments médicamenteux

Réussir Aviculture Janvier-Février 2012

Les syndicats vétérinaires pour le retrait progressif des aliments médicamenteux
Sont particulièrement visés les antibiotiques administrés par voie orale et ceux délivrés dans les aliments médicamenteux à usage préventif. © A. Puybasset

Le 15 décembre, la Fédération des syndicats vétérinaires et les trois syndicats de vétérinaires prescripteurs(1) ont publié un communiqué en réaction au Plan d’action contre les antibiorésistances. La profession vétérinaire s’engage à réduire dès à présent les volumes d’antibiotiques prescrits. Sont particulièrement visés les antibiotiques administrés par voie orale et ceux délivrés dans les aliments médicamenteux à usage préventif (49 % des ventes en 2010). Mais les vétérinaires ajoutent une réserve importante. Ils envisagent un retrait progressif, selon un calendrier qui tiendra compte des productions pour lesquelles l’objectif visé est scientifiquement, techniquement et économiquement possible.
La fédération s’engage également sur le retrait des antibiotiques oraux des plans sanitaires d’élevage (PSE), alors qu’un arrêté ministériel de juin 2011 autorise encore cinq antibiotiques dans les aliments médicamenteux. Enfin, les vétérinaires réclament les autorisations pour utiliser des méthodes alternatives encore interdites en France et utilisées avec succès dans l’Union européenne.

(1) La FSVF est composée des vétérinaires prescripteurs (SNVEL, SNVECO et SNVSE), des vétérinaires inspecteurs (SNISPV) et des vétérinaires enseignants (FSEEVF).

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires