Maladies aviaires : Le virus de la pneumovirose ou « grosse tête » fait le lit de pathologies secondaires

A. Puybasset

Plus connue sous le terme « grosse tête », la pneumovirose est un syndrome multifactoriel.
En créant des microlésions au niveau des sinus et de la trachée, le pneumovirus diminue
l'immunité de l'appareil respiratoire et prédispose les oiseaux aux autres infections virales
(bronchite infectieuse…) et bactériennes (Escherichia coli, Ornithobacterium
rhinotracheale…). « Le pneumovirus n'est pas très résistant mais il est très infectieux. Il fait
le lit de pathologies secondaires », explique Jean-Bernard Hérin, de Merial. Les symptômes
classiques observés chez le poulet sont l'abattement, un écoulement nasal, une toux et un
gonflement de la tête. La surdensité, le stress, la présence d'ammoniac ou une ventilation
insuffisante sont des facteurs aggravants. Les signes cliniques liés à la présence du virus
sont certes moins visibles en poulets qu'en dindes, mais l'incidence négative du virus sur
les résultats technico-économiques de l'élevage ne doit pas être négligée pour autant.

Source Réussir Aviculture Mai 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires