Marc Mortureux, directeur de l'Afssa* : Indépendance, compétence et transparence »

Propos recueillis par Pascal Le Douarin

Quels sont les rôles de l'Afssa ?

L'Agence française de sécurité sanitaire des aliments est au carrefour de la science et de sujets de société. Sa création est liée à un certain nombre de drames sanitaires qui ont montré à quel point la confusion des rôles pouvait aboutir en toute bonne foi à des conséquences dramatiques. Grâce au développement de son savoir scientifique, l'Afssa évalue, expertise, alerte sur les risques sanitaires alimentaires. Tous nos avis sont publiés. Notre rôle n'est pas d'agir dans le conseil ou la prestation de service aux filières animales, ou de prendre une décision vis-à-vis de telle ou telle réglementation, exception faite du médicament vétérinaire.

Marc Mortureux. (P. Le Douarin)

Marc Mortureux. (P. Le Douarin)

Sur quelles valeurs s'appuie l'agence ?

Notre travail repose sur trois valeurs fondamentales : l'indépendance, la compétence et la transparence. L'indépendance est un impératif absolu dans le processus d'évaluation, mais elle n'empêche pas de dialoguer avec les différentes parties prenantes, en amont et en aval du processus dévaluation. Elle implique une compétence scientifique de haut niveau. Depuis dix ans, nos laboratoires ont été positionnés dans une logique de référence, avec une reconnaissance nationale et internationale. Nous avons bien l'intention de rester à la pointe tout en restant proche des différentes filières et à leur écoute.

Par rapport au rôle d'évaluation, la recherche en santé animale reste-t-elle une priorité ?

La santé animale est l'autre grand pilier de l'agence avec la sécurité alimentaire. Il n'est pas question de baisser la garde. L'agence continue de développer une recherche en partenariat avec des groupements de professionnels dans un objectif d'intérêt général. Avec le Cidef, nous travaillons sur les pathologies digestives de la dinde. Actuellement, avec six entreprises d'abattage, Ploufragan construit une base de données sur la présence de Campylobacter dans les produits, base qui servira de référence pour l'évaluation des risques pour le consommateur.

L'Afssa a t-elle des moyens suffisants ?

Depuis sa création en 1998, l'Afssa a tenu à conserver son ancrage territorial et a soutenu ses onze laboratoires, dont celui de Ploufragan. Les pouvoirs publics nous ont donné des moyens de remplir nos missions. Et encore plus quand il le fallait. Par exemple, à Ploufragan, le développement de la thématique influenza aviaire ne s'est pas fait au détriment d'autres activités. Depuis 2007, avec la région Bretagne, l'Afssa a réinvesti pratiquement 2,5 millions d'euros pour la rénovation des unités expérimentales et la réalisation d'une unité de fabrication d'aliment.

Quels sont les recherches en cours ?

Ploufragan était très axé sur les pathologies respiratoires. Nous renforçons l'activité en pathologie digestive virale, dinde notamment. L'impact de nouvelles formulations alimentaires sur les équilibres des flores digestives est étudié. Nous explorons des traitements alternatifs aux antibiotiques, pour réduire l'excrétion de Campylobacter, notamment avec des molécules issues des algues.

Le site de Ploufragan a t-il d'autres projets ?

En liaison avec l'Itavi Ouest, nous constituons un projet d'unité mixte technologique (UMT). C'est un dispositif qui associera les compétences respectives autour des problématiques de l'impact des systèmes d'élevage sur la santé des animaux mais aussi celle de l'éleveur, et la sécurité sanitaire des aliments.


* Âgé de 48 ans, cet ingénieur X-Mines a travaillé dans les secteurs privé et public liés à l'industrie. Au ministère, mais aussi chez Peugeot, la Compagnie générale de géophysique, Airparif, le laboratoire national de métrologie et d'essais. Il a été directeur général adjoint de l'Institut Pasteur de 2005 et 2008. Nommé à l'Afssa le 26 août, il dirigeait le cabinet de Luc Chatel, alors secrétaire d'État à la Consommation et à l'Industrie.

Source Réussir Aviculture Octobre 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires