Plus que quelques jours pour participer à l’enquête sur le ramassage des volailles

Armelle Puybasset - Réussir Aviculture Mai 2013

Plus que quelques jours pour participer à l’enquête sur le ramassage des volailles
L’enquête sur le ramassage a pour objectif d’aider à optimiser son déroulement. © CRAPL

Tous les éleveurs des Pays de la Loire, de Bretagne, de Rhône-Alpes et du Sud-Ouest sont invités à répondre dès maintenant à une enquête des chambres d’agriculture et de l’Itavi sur le ramassage des volailles. La réussite d’un transfert ou d’un enlèvement conditionne la valorisation économique du lot. Avec le manque d’attractivité du métier de ramasseur, il est souvent difficile de trouver de la main-d’œuvre formée et disponible. Cette enquête a pour but de réactualiser les références pour chaque espèce (filières chair, gras, reproduction ou ponte), de recenser des idées innovantes et de fournir aux éleveurs des outils pour optimiser le déroulement des ramassages et améliorer la sécurité et les performances. Enfin, elle permettra de recenser les équipes de ramassage des régions enquêtées pour répondre à une pénurie de main-d’œuvre dans certains secteurs.

Capture d’écran 2013-05-24 à 14.46.27

© CRAPL

Ce projet d’étude, piloté par la chambre régionale des Pays de la Loire(1), comprend deux autres phases de suivi expérimental en élevage puis de sensibilisation des acteurs et de diffusion des résultats.
Les éleveurs qui répondront à l’enquête (données traitées anonymement) recevront l’intégralité des résultats concernant leur production d’ici septembre 2013 (+ diffusion lors du Space).

La date limite pour répondre au questionnaire est fixée au 31 mai 2013. Plusieurs options pour répondre : en ligne grâce au lien http://www.sphinxonline.net/capdll/Enquete_ramassage_1/questionnaire.htm ou en téléchargeant le questionnaire sur le site www.agrilianet.com (rubrique publications puis Volailles).

(1) Contact : Gaëlle Dennery ou Marie-Laetitia Gilliot

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 1

titou

bonjour que l on ai des prix de reprise QUI PAIE LE TRAVAIL ET NON DES PRIX ROGNE PAR L INFLATION ET LES CHARGES EN CONSTANTE HAUSSE J ENVISAGE LA VENTE DES BATI;ENTS POUR CAUSE DE NON RENTABILITE .APRES ON VERRA.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires