Quand les poules aident à la réinsertion professionnelle des personnes en difficultés psychiques

Armelle Puybasset - Réussir Aviculture Avril 2012

Quand les poules aident à la réinsertion professionnelle des personnes en difficultés psychiques
L’Esat a développé un atelier bois et construit notamment des perchoirs en bois (photo) ou en plastique (gamme Apifly). Crédit photo : A. Puybasset

Situé à Saint Marcel dans le Morbihan, l’établissement et service d’aide par le travail (Esat) de Hardys Béhélec accueille des personnes en souffrance psychique (psychoses). Après un parcours de deux ans au centre de réadaptation de Billiers dont il dépend, l’Esat les aide à se réadapter à une vie socioprofessionnelle en travaillant dans des ateliers ouverts sur l’extérieur. L’activité pondeuse, avec ses deux bâtiments de 15 000 places et 12 hectares de parcours, représente un atelier important de l’Esat. Huit personnes y travaillent à temps plein (surveillance, mise en alvéoles manuelle des œufs, nettoyage). « Prendre soin des animaux, c’est aussi prendre soin de soi, explique Hubert Gabard. La poule représente un médiateur intéressant. C’est un animal apaisant. Les tâches sont calmes et répétitives. » L’Esat accueille en tout 55 personnes, réparties par tiers sur les activités de la ferme (atelier lait et pondeuses), des espaces verts et du maraîchage. Un atelier bois se développe depuis un an, avec la construction de caillebotis, de perchoirs ou de mini-poulaillers, destinés aux particuliers comme aux éleveurs. C’est également l’Esat qui fabrique les perchoirs en plastique (gamme Apifly) conçus en partenariat avec Jean-Yves Michard.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires