Volaille marocaine : Un potentiel important et une capacité de 1,5 million de dindes par mois

Pascal Le Douarin

La production actuelle est de l'ordre de 600 000 à 800 000 dindes par mois, mais « le secteur pourrait mettre en place 1,5 million de dindonneaux par mois dans des élevages agréés », estime Ahmed Addioui, président de l'association des éleveurs de volailles et agent local de l'accouveur Grelier. Démarrée à la fin des années 1990, cette filière possède des outils récents et de qualité. D'abord fournis en dindonneaux médium français, ces nouveaux opérateurs se sont alignés sur les méthodes techniques et sanitaires françaises. Puis à partir de 2004, ils ont mis en place des cheptels repros et créé leurs couvoirs, mais pas assez tôt. En 2006, le blocage des importations de dindonneaux pour cause d'influenza en France a fait chuter la production. Les accouveurs français sont toujours présents (France Dinde, Grelier, UKL). « Nous avons vocation à être des fournisseurs complémentaires, mais réguliers, des approvisionnements locaux », soulignait Jérome Maitre (Grelier), au salon Dawajine. Après un recul de 22 % en 2008, les importations reprennent, notamment à cause de la vague de chaleur de juillet.

Dindes en poussinière chez Koutoubia. (P. L. D.)

Dindes en poussinière chez Koutoubia. (P. L. D.)

Pour en savoir plus

Voir dossier de Réussir Aviculture de décembre 2009. (RA n°152, p.10 à 18)

Source Réussir Aviculture Décembre 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires