Alimentation : Moins de taxes sur les fruits et légumes

SC d'après AFP

Le Conseil économique social et environnemental (CESE) préconise, dans un avis qui devrait être adopté mercredi, de réduire les taxes sur les fruits et légumes pour orienter les consommateurs vers des produits plus sains.

Il s'agirait d'utiliser « la fiscalité indirecte » pour « peser sur les prix et orienter la consommation », explique André Daguin, ancien restaurateur et rapporteur de cet avis, intitulé « de l'assiette aux champs ». « Une hausse de la TVA sur certains produits de grignotage pourrait compenser une diminution de recettes causée par une baisse du taux sur les fruits et les légumes », détaille l'avis. Par ailleurs, le CESE regrette que les fruits et les légumes ne bénéficient pas d'information nutritionnelle.

Le CESE souhaite également un moratoire sur les messages à caractère santé apposés sur les emballages de certains produits alimentaires (ex : « bon pour les os » ou « fait baisser le cholestérol »). Le CESE souhaite que les industriels n'utilisent plus ces allégations tant qu'ils n'ont pas été validés par Bruxelles.

L'agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA) examine actuellement plus de 10.000 messages pour dresser la liste de ceux qui sont scientifiquement prouvés et qui seront donc autorisés.

Enfin, le CESE préconise la création d'une Cité du goût ou Cité de la gastronomie. Et ce, sans attendre le résultat de la candidature de la France auprès de l'Unesco pour inscrire sa gastronomie au patrimoine de l'Humanité.


Publié par SC d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier