Arboriculteurs relaxés

Le tribunal correctionnel de Brive (19) a relaxé les trois arboriculteurs accusés d'avoir enfreint l'arrêté du 12 septembre 2006. La justice a reconnu qu'ils avaient traité leur verger dans le respect de la réglementation. « Nous utilisons des solutions biologiques et raisonnées pour protéger nos vergers des attaques des ravageurs et des maladies. Chaque fois que nous le pouvons, nous avons mis en place des solutions alternatives », ont-ils mentionné. Le jour des faits reprochés, l'un utilisait une solution bio à base d'huile blanche. « Les produits, qu'ils soient conventionnels ou biologiques, coûtent cher. Mieux vaut ne pas les gaspiller et avoir des pratiques raisonnées comme ce que nous faisons ! », a précisé un autre producteur.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier