Ethique et pragmatique

Guy Dubon

Ethique et pragmatique
Les planches permanentes de 30 mètres sont la structure architecturale de l'exploitation. - © Alex Chabot

Minimaliste dans les investissements et les intrants, le modèle d'agriculture biologique sur petite surface proposé par Jean-Martin Fortier, maraîcher jardinier québécois, s'appuie sur l'efficacité du travail pour assurer sa durabilité.

Au salon Tech & Bio, la salle était comble et de nombreux auditeurs n'ont pu assister à la conférence Jean-Martin Fortier, jardinier maraîcher québécois, agriculteur depuis plus de dix ans sur une micro-ferme de moins d'un hectare. Jeune, cordial, enthousiaste et passionnant, Jean-Martin Fortier n'en est pas moins technique, pratique et comptable lorsqu'il témoigne avec générosité de son expérience qu'il décrit dans son livre "Le jardinier maraîcher". L'ouvrage, déjà lu par une grande partie des participants à la conférence, est devenu une référence d'une agriculture biologique sur petites surfaces et qui fait le succès des productions locales et des Associations pour le maintien d'une agriculture paysanne (Amap). Après des études en développement durable et de multiples expériences de woofer, Jean-Martin Fortier et sa compagne ont souhaité s'installer. Ne disposant pas d'exploitation familiale, c'est donc sur moins d'un hectare que le couple a bâti son projet en 2004, les Jardins de la Grelinette, à Saint-Armand, au Québec. « C'est le facteur espace qui a été la contrainte de production et le moteur de tout le raisonnement pour avoir des rendements, vivre de notre activité et disposer de temps pour nous », explique le maraîcher.

Lire la suite dans le numéro 356 de Réussir Fruits & Légumes

Source Réussir Fruits et Légumes

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier