Fruits et légumes : Démarrage modeste des ventes au déballage

SC avec AFP

Les ventes au déballage de fruits et légumes, autorisées par le gouvernement à partir de vendredi, connaissent un démarrage modeste sur les parkings des grandes surfaces.

La vente « au déballage » permet aux distributeurs de vendre fruits et légumes dans les parkings, en grande quantité et à moindre coût, pour résorber les excès de stocks. Autorisées suite à un arrêté du ministère de l'Agriculture, ces ventes connaîtraient un démarrage timide. Dans son édition de samedi, Le Parisien évoque même « un ratage total » et affirme que l'événement est « ignoré par la grande distribution ».

«C''est un démarrage modeste mais nous ne sommes pas catastrophés» , estime pour sa part le président de la Fédération nationale des producteurs de fruits (FNPF), Bruno Dupont. La Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD) aurait passé des consignes pour que toutes les centrales jouent le jeu très rapidement. « Mais en terme d'approvisionnement, ils étaient un peu courts », justifie Bruno Dupont.

« Tous les points de vente n'ont pas pu s'organiser, car la décision a été prise dans un délai très court » confirme la présidente des Producteurs de légumes de France, Angélique Delahaye. Les magasins doivent en effet demander des dérogations en préfecture et louer le matériel adéquat. Les centrales devraient donc jouer le jeu à plein le week-end prochain.

Les producteurs rencontrent aujourd'hui dans le Vaucluse le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire, pour lui faire part de leurs difficultés. Pour éviter les dépôts de bilan, ils réclament notamment « une année blanche au niveau des charges salariales et patronales ».

Publié par SC avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier