La proximité a ses limites

Maude Le Corre

La proximité a ses limites
Les organisations de producteurs ayant développé une stratégie de proximité la perçoivent comme un moyen de recréer le lien entre producteurs et consommateurs. - © Rougeline

Notion à la mode mais floue, la proximité des produits est difficile à intégrer selon le couple bassin de production-bassin de consommation et dans un modèle de filière basé sur la massification.

FranceAgriMer s'attaque à la notion de proximité dans une étude parue en février. Cette enquête auprès de 58 acteurs de la filière fruits et légumes prouve que ce concept recouvre de nombreuses facettes. Elle ne possède aucune base juridique commerciale et reste assez floue. En premier lieu, la proximité est perçue comme géographique. Mais selon les régions et les produits, la distance maximale d'approvisionnement de produits « de proximité » ne sera pas la même. Ainsi, pour la pomme, dont les producteurs sont bien répartis sur tout le territoire français, la notion de « proximité » est liée au terroir et aux variétés locales. Dans ce cas, la distance maximale d'approvisionnement peut être de l'ordre de l'ultra local (maximum 200 km) ou du régional (frontières administratives des régions) selon les acteurs.

Lire la suite dans le numéro 359 de Réussir Fruits & Légumes.

Source Réussir Fruits et Légumes

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires