Les mouches, une plaie pour les vergers

Maude Le Corre

Les mouches, une plaie pour les vergers
Le piégeage massif est un des moyens de lutte utilisable sur certaines mouches. Sur pommier c'est le seul homologué avec les deux pièges Decis Trap de Bayer ou Magnet TM MED de De Sangosse contre les ceratites. - © RFL

La problématique des mouches sur fruits est fortement préoccupante pour la filière fruit. Leurs attaques sur les cultures fruitières sont soudaines et souvent imprévisibles, rendant difficile la mise en place d'une protection chimique qui, seule, n'est pas toujours efficace.

«On a vu les populations de mouches exploser de manière exponentielle ces dernières années, et coloniser de vastes territoires où elles étaient jusque-là absentes », a fait remarquer Nathalie Rivière, technicienne en arboriculture à la chambre d'agriculture 47,  au cours d'une conférence qui a eu lieu lors du dernier salon Tech & Bio. Parmi elles, un fléau mondial, la mouche méditerranéenne des fruits et, dans la même famille, la mouche du brou, la mouche de l'olive et la mouche européenne de la cerise qui sont toutes des ravageurs majeurs ou préoccupants d'une ou de plusieurs espèces arboricoles. Introduite et implantée plus récemment en France, Drosophila suzukii « a surpris tout le monde  par la rapidité de sa propagation et ses impacts économiques sur cerises et petits fruits rouges », précise Valérie Balmès, entomologiste au Laboratoire de la santé des végétaux de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses).

Lire la suite dans le numéro 360 de Réussir Fruits & Légumes

Source Réussir Fruits et Légumes

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires