Les producteurs du Vaucluse manifestent contre la cerise turque

Les producteurs du Vaucluse manifestent contre la cerise turque

Une quarantaine de producteurs de cerises du Vaucluse ont manifesté leur mécontentement face à la vente de cerises de Turquie en vidant les rayons d'un supermarché de la zone commerciale de Montfavet, à la périphérie d'Avignon

A l'issue de l'opération, les arboriculteurs ont offert 800 kilos de cerises à Imagine 84, une association de réinsertion pour les personnes en difficultés.  "C'est incroyable en pleine production française de pouvoir trouver des cerises turques dans les rayons", a déploré le président de la FDSEA, Bernard Mille, en remplissant un sac de cerises en provenance de Turquie vendues en promotion à 4,90 euros le kilo.

"On pourrait fournir des cerises à 6,90 euros et même à 4,90 euros le kilo", a-t-il ajouté, précisant que le fruit était acheté de 1,50 à 3 euros aux arboriculteurs.  "On n'écoule pas, on est obligé de laisser les cerises sur les arbres, de limiter les équipes", s'est désolé un producteur fruitier d'Apt, Jérôme Chabert. Selon lui, 50% de la récolte de cerises ne seront pas ramassés cette année.

Sensibiliser sur le « consommé français »

Les mauvaises conditions climatiques du printemps ont entrainé la mise sur le marché simultanée de toutes les régions de France productrices de cerises.  A ce phénomène s'ajoute la concurrence de pays étrangers comme la Turquie dont les normes phytosanitaires sont moins contraignantes, ont expliqué les paysans "découragés".

L'opération menée mercredi avait pour objectif de "sensibiliser le consommateur sur le consommer français et de faire un peu peur aux centrales d'achat, qu'elles se rabattent sur les fruits et légumes français qui sont là, qui sont beaux et bons et qu'elles ne payeront pas plus cher", a résumé Benoit Curel, producteur à Saint-Saturnin-les-Apt.

Le président de la chambre d'agriculture du Vaucluse, André Bernard, a donné 24 heures à l'enseigne pour retirer des rayons les cerises turques.  Sinon, "il y aura une opération d'envergure nationale", a-t-il assuré.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier