Lorraine : Top départ pour la cueillette des mirabelles

Lorraine : Top départ pour la cueillette des mirabelles

La cueillette des mirabelles de Lorraine a commencé avec trois semaines d'avance sur le calendrier et la récolte 2011 s'annonce exceptionnelle en qualité.

En Lorraine, la récolte de mirabelles s'annonce précoce mais surtout prometteuse avec des fruits d'un beau calibre et chargés en sucre. Car si le temps très chaud enregistré en mars/avril a accéléré la floraison, les pluies de juillet et les écarts de température jour/nuit de ces trois dernières semaines ont permis au fruit de bien jaunir.

« Cette année, les fruits ont une couleur exceptionnelle, un calibre moyen de 26 mm, alors que la réglementation européenne requiert 22 mm, et ils atteignent déjà sur l'arbre les 16° Brix (pourcentage de sucre) nécessaires pour commencer la cueillette », explique Bruno Colin, directeur de Véga Fruits à Saint-Nicolas-de-Port (Meurthe-et-Moselle), qui commercialise les fruits des 350 producteurs de la région regroupés en trois coopératives (Jardins de Lorraine, Côteaux lorrains et Vergers de Lorraine).

8.000 tonnes, contre 2.900 l'an passé et 12.000 en 2009

Au total, la récolte en cours du « fruit d'or » lorrain (80% de la production nationale), qui emploie quelque 2.000 saisonniers, devrait tourner autour de 8.000 tonnes, contre seulement 2.900 l'an passé et 12.000 en 2009. Les prix devraient donc baisser sur les étals des marchés et se situer « nettement en-dessous » des cinq euros le kg relevés en 2010, selon M. Colin.

Environ 25% de la récolte effectuée sous le label « Mirabelles de Lorraine », garanti par une « indication géographique protégée », seront réservés à la consommation courante, 10% seront distillés en eau-de-vie tandis que l'essentiel, soit 65%, sera transformé en confiture, compote, coulis, sirop et tartes.


1.600 hectares en Lorraine


Près de 400.000 mirabelliers, issus de lignées traditionnelles et non palissés, sont en exploitation sur quelque 1.600 hectares en Lorraine. La production, qui peut atteindre 10 tonnes de fruits à l'hectare, représente un chiffre d'affaires de quelque 15 millions d'euros, estime M. Colin.

Les mirabelliers ont fait leur apparition en Lorraine au XVè siècle sous le Roi René et le « fruit d'or » fut servi à Metz en 1559 à Charles IX lors d'un repas. A la fin du XIXè, le phylloxéra a ruiné les vergers et, à la fin des années 70, la mirabelle de Lorraine était un produit de terroir en péril, la grande distribution s'accommodant mal de ce fruit très fragile et marqué par la saison. La production a été relancée dans les années 80 et est depuis exportée dans le monde entier, jusqu'aux États-Unis.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier